Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
» » » » » » » » Assane Ndiaye répond à Bombardier: « on ne...

Assane Ndiaye répond à Bombardier: « on ne peut encaisser l’argent d’un promoteur et lui donner un ultimatum »

2017-06-17T15:20:23+00:00281 Partages
Annonces

Sommé de se décider au plus vite, au risque de voir le combat entre Bomabrdier et Eumeu Sène lui filer entre les doigts, Assane Ndiaye réplique. 

«Je voulais bien leur donner le reste de l’argent, comme convenu dans le contrat. Si cela a tardé, c’est parce que le sponsor n’est pas encore passé à la caisse. Maintenant, il ne faut pas que le camp de Bombardier manipule la réalité. Lors de la signature du contrat, j’ai donné à Bombardier la moitié du cachet. Je reste lui devoir l’argent du sponsor que je n’ai pas encore reçu», répond Assane Ndiaye.

Dates

«C’est le Cng qui attribue les dates. Celles que j’avais retenues n’arrangeaient pas les sponsors. J’ai saisi le Cng pour qu’on m’accorde une dérogation. Il m’a demandé de faire la demande au ministère des Sports, d’abord. Ce que j’ai fait et le ministre a donné son accord. J’ai remis la lettre qui approuve la dérogation au Cng. Je n’attends que sa réponse pour pouvoir régulariser le combat.»

Ultimatum de Bombardier

«On ne peut encaisser l’argent d’un promoteur et vouloir lui donner un ultimatum. C’est plutôt le contraire qui est logique. Je ne me fais aucun souci. Si le Cng m’accorde la dérogation, le combat aura lieu le 13 août prochain», conclut-il.

Articles connexes

2 commentaires

  • breff news
    17/06/2017 15:30

    Hey noukalén ndayam donné la date de se combat est on passe a autres choses sa commence a être longue meme cas pour ama baldé est papa sow qui attendent depuis longtemps.

  • deug
    17/06/2017 17:33

    c’est ce salle promoteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces