PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
ddddmene - Arrêt total des activités : Le SAES avertit l'Etat du Sénégal...

Arrêt total des activités : Le SAES avertit l’Etat du Sénégal…

Le Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur (SAES) a fait face à la presse ce lundi 04 septembre, suite à son assemblée générale,  qui s’est tenue  à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.  Après avoir rappelé leurs revendications, ils annoncent une arrêt total de leurs activités, si rien n’est fait d’ici 48 heures.

Non-paiement des sommes dues

« Nous sommes au regret de constater qu’il y a des sommes dues, qui n’ont pas été payées, alors que les collègues ont eu à honorer leurs charges de travail depuis le mois de juillet », déclare  le professeur Diaga Diouf. Apportant des précisions sur leurs revendications, le coordonnateur du SAES campus de Dakar explique qu’il s’agit des sommes dues pour des heures supplémentaires, des avancements, des alignements, c’est-à-dire les personnes qui ont été promues au Cames,  et enfin pour la formation à distance à l’Ecole normale supérieur.

Arrêt total des activités… 

Si rien n’est fait d’ici 48 heures  par l’Etat du Sénégal, le SAES annonce la cessation totale de toutes  ses activités.  « Nous n’avons pas obtenu satisfaction, raison pour laquelle nous avons observé un débrayage ce lundi, pour tenir une Assemblée générale. Et il a été décidé à l’issue de cette rencontre,  d’arrêter toute activité, tant que ces sommes ne sont pas payées. Pour le moment, nous informons les autorités du maintien de ce débrayage pour 48 heures » ,  a fait savoir Abdoulaye Dieng, adjoint au coordonnateur du Saes, campus de Dakar.

Orientation des étudiants

Concernant l’orientation des nouveaux bacheliers, le Saes n’a pris aucun engagement sur la question au motif que c’est une uniquement une prérogative académique. Toutefois,  la coordination du Saes campus de Dakar souhaite le respect  de l’ article 14 de loi 74-99 , qui exige de l’Etat du Sénégal, de tenir compte de la capacité d’accueil des universités.

Saes
Annonces

Publier un commentaire