PUBLICITÉ
aspt"
Arabie Saoudite : Un Saoudien arrêté pour avoir aidé un Israélien à entrer à La Mecque
PUBLICITÉ

Arabie Saoudite : Un Saoudien arrêté pour avoir aidé un Israélien à entrer à La Mecque

Un Saoudien a été arrêté, accusé d’avoir été le chauffeur d’un journaliste israélien qui s’était illégalement rendu à la Mecque, ville sainte de l’islam la semaine dernière.

L’entrée à La Mecque est interdite aux personnes ayant une autre religion, et officiellement, l’Arabie saoudite n’a pas de relation diplomatique avec Israël.

La vidéo, diffusée par la chaîne de télévision 13 en Israël, suscite une vive émotion dans le monde musulman depuis plusieurs jours. « Nous voici à La Mecque », se réjouit en hébreu puis en anglais Gil Tamari. « Un rêve devenu réalité », dit le journaliste israélien. Mais l’homme savait sa présence illégale. Les panneaux interdisant la route de La Mecque aux non-musulmans sont filmés, le visage de son chauffeur est flouté. Et lui alterne entre l’hébreu et l’anglais, pour ne pas être identifié comme un journaliste israélien, explique-t-il.

« Un crime commis »
Mais la diffusion de cette vidéo a suscité des réactions très vives sur les réseaux sociaux. Pour bon nombre de musulmans, la présence d’un journaliste d’une autre confession à La Mecque est une « désacralisation ». « Nous devrions moins nous préoccuper de tourisme et d’ouverture si cela implique d’ignorer les ordres de Dieu tout-puissant », a réagi l’un d’entre eux sur Twitter.

La vidéo est embarrassante pour les autorités saoudiennes et israéliennes. Les deux pays n’entretiennent pas de relation diplomatique, mais ont entamé un rapprochement. La vidéo risque de braquer les opinions publiques musulmanes. Obligée de réagir, l’Arabie saoudite évoque un « crime commis » et a annoncé, ce vendredi, avoir identifié et arrêté le chauffeur. Et le dossier du journaliste israélien a, lui, été transmis au parquet général.

RFI

#ArabieSaoudite

PUBLICITÉ