PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
khartum - Après les Emirats, Khartoum honore le poète Mohamed L. Diop

Après les Emirats, Khartoum honore le poète Mohamed L. Diop

Après avoir bercé les Emirats Arabes Unis de ses belles poésies, le talentueux jeune sénégalais Mohamed Lamine Diop a été aussi honoré au Soudan, à l’occasion du prestigieux festival de Khartoum

Prince de la poésie Arabe

Il y a seulement quelques mois les Emirats Arabes Unis et l’ensemble du monde arabe vibraient au rythme des envolées de ce jeune poète sénégalais qui a avait impressionné les jurys composés des plus grands hommes de lettres de l' »Océan au Golfe », comme disent les Arabes. Les Sénégalais qui le découvraient en même temps que le monde arabe se mobilisaient sur les réseaux sociaux pour suivre une finale inédite qui le propulsa loin devant les poètes venus de tout l’Orient qu’il a défiés dans leur propre langue.

Le Club sénégalais de littérature arabe dirigé par Fadel Guèye et ses collaborateurs,  s’était activé pour soutenir ce compatriote et avait mobilisé la représentation sénégalaise aux Emirats.
Ainsi, Mohamed Lamine n’a cessé, depuis, de faire l’attraction des plateaux des grandes télévisions arabes qui se le disputent comme ce « poète noir et prince de la poésie arabe« .

Honoré à Khartoum 

Lors du très prestigieux festival de poésie de Khartoum,  Mohamed Lamine Diop fut l’un des invités de marque.  Il a participé à cette grande manifestation littéraire auprès des grands noms des lettres arabes.
Le Soudan a profité de ce grand moment littéraire pour honorer le jeune Mohamed Lamine Diop, en présence des plus hautes personnalités du pays, parmi lesquelles, le Ministre de la culture mais aussi des délégations étrangères.

Nul n’est prophète chez soi

Depuis son épopée émiratie qui l’a propulsé devant la scène poétique du monde arabe, « les médias et les grands promoteurs de festivals courent derrière ce jeune compatriote qui, malgré l’accueil qui lui a été réservé à l’aéroport Blaise Diagne, mériterait que nos autorités et le monde de la culture au Sénégal lui donnent la reconnaissance requise », soutient Bakary Sambe. Pour le directeur du Timbuktu Institute, « mieux honorer ce garçon qui honore notre pays et l’Afrique serait un important signal de nos autorités à l’égard de notre élite intellectuelle arabisante qui a toute sa place dans la construction de notre pays ».

Nul n’est certes prophète chez soi, mais Mohamed Lamine Diop est un si important ambassadeur de la culture sénégalaise dans le monde arabe qu’il faut lui rendre un hommage mérité, rien que pour servir d’exemple à notre jeunesse en quête de modèles. Il continue son chemin poétique en hissant toujours plus haut le drapeau du Sénégal comme récemment lors du festival de poésie de Tanger au Maroc où il poursuit de brillantes études mais en poète ….déjà accompli.

Mohamed Lamine Diop Poète Sénégalais
Annonces

(6) commentaires

L'intérêt Du Peuple

Félicitations et bonne continuation Mohamed lamine diop

Lamine

Felicitation

Gorgui Ndiaye

Macha Allah

Fadel Gueye

Félicitations Notre grand poète et Merci docteur Bakari pour ce jolie papier

Ahmadou Seneba

Merci notre cher président

Abdoulaye Diallo

Machallah

Publier un commentaire