BRVM-10 174,36 -0,38 BRVM-C 181,59 -0,10 Dernière mise à jour : Vendredi, 19 octobre, 2018 - 20:15

BOA SN

0,00

SONATEL

-0,03

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 27° clear-night
Annonces

Après l’éducation, le Sames dépose un préavis de gréve

Après l'éducation, Le Sames, un préavis de gréve

Après les perturbations constatées dans le système éducatif sénégalais, c’est au tour des acteurs de la santé de ruer dans les brancards. Le syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) qui a déposé un préavis de gréve menace d’entrer en action.

Le secteur de la santé va subir des perturbations le 30 janvier prochain. Le Sames a déposé un préavis de gréve depuis le 27 décembre. Il exige le respect des accords de 2014. Ce syndicat faisait face à le presse hier après-midi.

Le principal objectif de ce point de presse était d’alerter l’opinion nationale et internationale par rapport aux risques de perturbation qui vont survenir dans le secteur de la santé après le dépôt d’un préavis de gréve. Il a été déposé du fait que depuis la signature des accords en 2014 avec le gouvernement, beaucoup de points restent à être matérialisés, et on a compris que devant ce dilatoire du gouvernement, il faut mener des actions pour la résolution des problèmes“, a annoncé le secrétaire général du Sames Boly Diop sur les ondes de la Rfm.

On a eu à observer une période d’accalmie pendant une année pour permettre au gouvernement de matérialiser ces points. Aujourd’hui, force est de reconnaître qu’il y a beaucoup de problèmes qui ne sont pas satisfaits. C’est pour cela qu’on avait dit qu’ après l’expiration du préavis de gréve, le Sames va entrer directement en action, mais avant cela, il y a des étapes qui vont être franchises. La première étape est de participer à la marche nationale de la Cnts qui aura lieu le 23 janvier 2018, mais aussi de nouer des alliances avec des syndicats des autres secteurs et les élargir“. Le Sames ira en gréve le 30 janvier 2018 sur toute l’étendue du territoire national”, a conclut le docteur Boly Diop secrétaire général du Sames.

 

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • Desole
    14 janvier 2018 13 h 45 min

    Le Senegal n’avance vraiment pas et n’avancera pas sous l’ere de Macky .Les secteurs prioritaires que sont l’education sont delaissés.Pourquoi accorder 500000f mensuels aux conjoints des ambassadeurs,creer un Hcct qui n’est utile que pour y caser leurs militants et ajouter inutilement 15 deputes à l’assenblee pour y jouer quel rôle ? Vraiment rèelire Macky sera un saucide de la part des senegalais

  • Toto
    14 janvier 2018 14 h 23 min

    Les grèves au Sénégal n’ont pas commencé sous l’ere Macky.Depuis 1947 les travailleurs vont en grève et cela se poursuivra jusqu’a la fin des temps.Vivre au Sénégal c’est un privilège que seul Dieu peut donner.Si vous voyagez à midi si vous n’avez pas de sous vous né mangerez pas.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *