Après 72 h de grève : La direction des Asp rappelle ses agents à l’ordre
PUBLICITÉ

Après 72 h de grève : La direction des Asp rappelle ses agents à l’ordre

Les Agents d’assistance à la sécurité de proximité (Asp) continuent de demander leur intégration dans la Fonction publique, après 72 heures de grève. Une situation qui n’a pas l’heur de plaire à la Direction générale, qui rappelle ses agents à la retenue et compte faire «régner la discipline dans les rangs», informe LeQuotidien.

Les agents d’assistance à la sécurité de proximité (Asp) ont fait face à la presse hier au siège de Frapp, pour déverser leur colère sur l’Etat du Sénégal, suite aux «mauvais traitements» dont ils sont victimes. Aïcha Konté, leur porte-parole du jour, affirme qu’aucune avancée significative n’a été notée dans le cadre de leur traitement salarial, et ils ne veulent plus d’augmentation de pécule ni de renouvellement de contrat. «Nous demandons la création d’un corps spécial pour les Asp. Nous revendiquons aussi des indemnités de logement, des salaires décents, ainsi qu’un changement de statut», a-t-elle expliqué.

Pour­suivant, elle informe : «Nous dénonçons avec la dernière énergie, l’injustice et le manque de considération que les Asp subissent de plein fouet. Nous marquons toujours le pas et faisons du surplace, au moment où d’autres travailleurs sociaux avancent sans tambours ni trompettes. S’agissant de la protection sociale et d’autres avantages, n’en parlons même pas.»

Abordant dans le même sens, la vice-présidente des Agents d’assistance à la sécurité de proximité notifie : «Nous sommes relégués au second plan et sommes aujourd’hui les pa­rents pauvres des travailleurs de l’Etat du Sénégal. Pourtant, nous constituons un maillon  essentiel de la chaîne, en matière de sécurité et de maintien de l’ordre dans ce pays. A nos débuts, nous avons reçu beaucoup de promesses de la part des autorités.»

Par ailleurs, Diamako Traoré de souligner, il faut leur intégration dans la Fonction publique ou encore leur prise en charge sociale car, indiquent-ils, ils méritent les mêmes faveurs que toutes les autres corporations. Toutefois, ses assistants à la sécurité de proximité demeurent tout de même optimistes et espèrent que leur message sera entendu par le Président Macky Sall.

Les précisions de la Direction générale
En grève depuis mercredi, les assistants à la sécurité de proximité ont «violé» les dispositions réglementaires de l’arrêté fixant leur statut, qui interdit formellement à l’assistant à la sécurité de participer à des mouvements de grève, a souligné la Direction générale, dans un communiqué dont copie est parvenue à notre rédaction. «La Direction générale prendra des mesures nécessaires, pour faire régner la discipline dans les rangs», indique la Direction générale dans le communiqué, qui rappelle également que ses Asp bénéficient, au-delà de leur pécule, du transport, d’une couverture médicale.

D’ailleurs, précise-t-elle, «la plupart des Asp se réjouissent de cette faveur que leur a accordée le Chef de l’Etat, toujours préoccupé de la problématique de l’employabilité des jeunes, mais aussi la pérennisation du modèle Asp déjà évoqué en Conseil des ministres du 21 janvier 2021».

Pour toutes ces raisons, la Direction générale «rappelle» que la durée de l’engagement des Asp est de 2 ans et renouvelable une fois. Toutefois, «cet engagement a été prorogé, à titre exceptionnel, à deux reprises par le chef de l’Etat, en faveur des Asp», lit-on dans le document. En conclusion, la Direction générale a «réitéré» son appel à la retenue, en «invitant» tous les Asp à la patience et la responsabilité.

9
PUBLICITÉ

2 commentaire

  1. Ibrahima cissokho

    Ce Mr Faye se moque des sénégalais .il se prend pour qui,la façon que lui le directeur est entrain de gérer cette société est nul,il ne veut pas que personne en parle.doméram

  2. Cheikh GAYE Tambacounda

    patience ou pas le minimum est de leur donner un SMIG d’abord par force.