PUBLICITÉ

Appui au Barreau : Macky offre 500 millions aux avocats

Le chef de l’Etat a décidé de porter l’enveloppe de l’aide juridictionnelle à 500 millions. Il a demandé aux avocats de se déployer partout dans le pays pour démocratiser davantage l’accès aux services judiciaires.

A l’occasion du 29e congrès de la Conférence internationale des barreaux de tradition juridique commune (Cib), des doléances relatives à la question de l’aide juridictionnelle ont été soumises au chef de l’Etat. Le bâtonnier Ameth Bâ a exposé les complaintes du bâtonnat, notamment par rapport à l’assistance judiciaire.

«La question de l’aide juridictionnelle reste une priorité pour le barreau», a rappelé le bâtonnier. En réponse à ces revendications, le président de la République, Macky Sall, a pris un certain nombre d’engagements.

L’enveloppe consacrée à l’aide juridictionnelle a été portée à 500 millions de francs Cfa. Mieux, le chef de l’Etat a demandé au ministre des Finances de payer les arriérés «dans les plus courts délais». «Je lui (le ministre des Finances) avais donné un délai de trois jours et j’espère qu’il va le respecter.

Parce que depuis hier (avant-hier : Ndlr), il est en train de parcourir la dette intérieure», a dit le Président Macky Sall. Le chef de l’Etat a rappelé que l’objectif de l’aide juridictionnelle est de garantir l’égalité des citoyens devant la justice.

«C’est-à-dire de rapprocher la justice des justiciables», a-t-il dit. Selon le président de la République, l’Etat se doit d’aider les citoyens à assurer les droits de la défense. Pour ce faire, Macky Sall a incité les avocats à s’installer dans les villes de l’intérieur du pays.

Il se désole, par ailleurs, de la discrimination notoire entre les citoyens qui résident dans la capitale et ceux qui sont dans l’intérieur du pays. «Au plan géographique, nos compatriotes, où qu’ils se trouvent sur le territoire national, doivent pouvoir faire traiter ou juger leurs affaires, sans parcourir des centaines de kilomètres. La nouvelle carte judiciaire qui vient d’être adoptée participe à cette ambition», estime Macky Sall.

Il est d’avis qu’il est impératif de rapprocher la justice des justiciables. A l’en croire, il faut faire en sorte que les catégories particulièrement vulnérables de la population puissent accéder aux services d’un avocat. Aussi, le chef de l’Etat a fait des promesses relatives aux mesures d’accompagnement pour la réalisation du projet de l’Ecole des avocats.

«Nous allons voir avec le Garde des sceaux la forme que prendra cet accompagnement», a promis Macky Sall. Le président de la République a rappelé aux participants au 29e congrès de la Cib l’intérêt qu’il porte. Il assure aussi qu’il ne ménagera aucun effort pour appuyer cette institution créée, le 29 novembre 1985 à Paris.
Quotidien

500 Millions Appui
Annonces

Un commentaire

Deug

sortez les avocats ripoux de vos rangs comme ex avocat de habre

Publier un commentaire