PUBLICITÉ

Amira Abed : “Certaines personnes se moquaient de moi à cause de…” [Vidéo]

Dans une interview accordée à nos confrères de Igfm, Amira Abed s’est dévoilée au grand public après de sa reprise “Chéri Coco” de Pape Djiby Ba. 

Parcours

Née au Sénégal, de parents sénégalo-libanais, Amira est passionnée de musique depuis sa plus tendre enfance. Ayant commencé à chantonner à l’âge de quatre ans, Amira a été « validée » par Dadju lors d’une interprétation de son célèbre titre , »Jaloux », et qui lui donne comme surnom « Le miel ».

Langue

Bachelière en Anglaise, Amira dévoile dans cet entretien qu’elle a par moments développé un complexe de parler wolof, car certaines personnes se moquaient de sa prononciation. Déterminée à changer cela, la jeune chanteuse compte davantage manier la langue de Kocc Barma.

 

Abonnez-vous pour ne plus manquer les vidéos en rapport avec le Sénégal !
88
Annonces

(6) commentaires

  • Aliou Niang

    C’etait là une bonne reprise.
    Nee et grandi au Senegal et vouloir snober le wolof n’est pas tres cool. En plus c’est cette langue qui est en train de faire de toi l’artiste à la une. J’ai vraiment ete seduit par ta chanson et la simplicitè du clip mais nakk in peu de respect pour les senegalais meme si tu cherches ailleurs tes modeles.

    • Jp Gomis

      Mon cher je ne pense pas qu’il a snobé le wolof , elle de parents Libanais et SÉNÉGALAISE ,je vie en France depuis 1983 ,je connais des familles qui sont restées au SÉNÉGAL de parents wolofs al-poulards diolas manjacks et autres et qui ne parlent que Français à la maison . ENCOURAGEONS cette petite Merci

      • Aliou Niang

        Nous lui disons bon vent . Mais nak si elle va jusqu’à se prendre pour une toubab c’est parce qu’elle n’a pas encore mis les pieds dehors. Rihana ,son modele, bien que de teint tres clair n’aimerait pas qu’on la prenne pour une blanche. Il y a eu trop d’incongruitès dans ses reponses …

  • Bushido

    un peuple qui dénigre sa propre culture sa propre langue trouvé des modèles ailleurs après on s’étonne que le noir n’est pas respecté ailleurs.
    On peut s’intégrer sans pour autant oublier qui on est et d’où on vient.
    Mais si boppam Mo am complexe si lou diogue fenene.
    mes propre enfants sont né en France et en Angleterre waye depuis leur jeunes âge wolof lay wakhe ak niow Tek si dilen Yobe Sénégal
    bagne nako ba damalen initié si sen Thiossane Ak culture africaine.
    ba legui ay Fanon, Marcus Garvey, Senghor,, Aimé Césaire lagnou lire.
    ils sont intéressés à tout ce qui la culture africaine.
    Mais quand on des parents complexés sous estimant leurs origine, en voici le résultat

    • Jp Gomis

      Mon cher je suis de phase avec toi mais le SÉNÉGALAIS a tendance de dénigrer ses propres enfants , pourquoi se foutre de quelqu’un pour son accent ,ou s’il fait une de prononciation , ou kelk1 qui parle mal même le Français qui n’est pas notre

  • Abdou Khadre Ndiaye

    Ti apprezzo per la tua canzone è bellissima canti bene. Ma non dire stronzate che non parli wolof essendo una senegalese questa secondo me è una vergogna…non si dimentica mai le proprie origini.

    Buona continuazione però tieniti duro ??

Publier un commentaire

PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
  • julo
    14:00 - 10/07/2020 Communication de Babacar Ngom Sedima : Souleymane Niang note le “grand oral” du bourreau de Ndingler
  • souley
    13:38 - 10/07/2020 Information-publi-portage Conf-Babacar Ngom: Souleymane Niang tance les propriétaires des medias…
  • 15df9100-90a3-41eb-b7df-806936dc881a
    13:23 - 10/07/2020 (08) Photos : Ndeye Ndack et sa team illuminent le plateau de Vous et Nous
  • ca su 13:20 - 10/07/2020 « Ça suffit ! » : La charge de Mouhamed Koudo contre Thierno Bocoum et les membres du CRD