PUBLICITÉ
Dansokho

Amath Dansokho : l’anti-impérialiste, le syndicaliste, le combattant…

Amath Dansokho s’en est allé, ce vendredi, jour saint, à Dakar, à l’âge de 82 ans. L’homme de Gauche, très engagé du reste, qui était de tous les combats pour la consolidation de la démocratie sénégalaise, est parti rejoindre ses camarades Seydou Cissokho, Sémou Pathé Gueye…

Combat contre l’impérialisme

Le ministre d’Etat s’est battu contre le libéralisme, l’impérialisme voire contre cet Occident qui appauvrit les masses populaires. Le grand patriote s’est donné corps et âme pour asseoir la démocratie, la justice sociale, l’égalité, la paix, pour le développement économique et social au Sénégal. Ce cher pays qu’il mettait au dessus de tout.

Syndicaliste hors-pair

Dansoko, journaliste de formation, fut aussi syndicaliste hors-pair. Toujours auprès des ouvriers, des paysans, des chômeurs…  Et on se souviendra toujours de l’image  élégante et éloquent de voir ce révolutionnaire  , rayonnant d’aise, qui défilait lors du  1er mai, parmi  la population ouvrière, sur les artères de Dakar.

Le Pit en bandoulière

Il a été de tous les fronts avec le Pit,  d’obédience marxiste léniniste. Ce parti  de l’indépendance et du travail, fondé en 1957, est dirigé par le Pr Maguette Thiam, depuis 2010. Qui a succédé au ministre d’Etat, Amath Dansokho. Ce leader populaire avait hérité du parti d’un autre grand combattant, nommé Seydou Cissokho.

Le Pit victime de Senghor

Le Pit, victimes des premières élections, après indépendances, et l’instauration des quatre courants par Senghor, était dans la clandestinité. Mais il travaillait dans les tranchées pour l’épanouissement du Sénégal. Avant d’être reconnu officiellement en 1981. A l’avènement du Président Abdou Diouf, le père du multipartisme intégral.

Batailles historiques

Amath aux commandes, au milieu des années 80, a engagé des batailles historiques.  En intégrant d’abord le Gouvernement de majorité élargi de Habib Thiam en compagnie de Me Abdoulaye Wade, sous la présidence de Abdou Diouf.

Et en 1999, cette référence nationale fut aussi partie des hommes politiques qui ont convaincu Me Wade, qui avait perdu tout espoir,  de se présenter à la Présidentielle de 2000.

Cet artisan de la  première alternance sénégalaise, après le triomphe final, intègre le gouvernement  de Moustapha Niasse, alors Premier ministre. Avant d’en être exclu, 8 mois plus tard, pour son franc-parler.

Enfin, Amath et le Pit participent activement à l’élection du Président Macky Sall, en 2012.

Repose en paix combattant infatigable !

Discours Amath Dansokho-23 juillet 2011

Amath Dansokho Combattant
Annonces

Publier un commentaire