Allègement couvre-feu, réouverture mosquées : Décisions intrigantes de Macky, selon des Sénégalais

La décision de Macky Sall d’alléger le couvre-feu et de rouvrir les mosquées ne fait pas l’unanimité. Opposée aux indications de l’Oms et de plusieurs spécialistes en santé publique, elle intrigue nombre de Sénégalais qui redoutent l’explosion de la contamination au Covid-19. 

“Une décision juste pour plaire aux imams et chefs religieux”, a déclaré Samba Ndione.

“Les écoles et les mosquées ont été fermées à moins de 100 cas et on rouvre tous ces lieux publics, quand le Sénégal décompte plus de 1000 cas sur ses lits d’hôpitaux, s’étonne l’étudiante en médecine Rama Cassé dans les colonnes de SudQuotidien.

Toujours dans cette note de dépréciation de la décision du chef de l’État d’ouvrir, Caroline Bèye, gérante d’un Cyber-Café à la Patte d’Oie, crie sa désolation et parle de « non-sens ».

Annonces

(6) commentaires

  • Mbaye Dieng

    les faut imams. avec les coeurs trop noir qui se comportent les vrais musulmans vous allez tous attraper du virus.

  • Deugg

    Ken xamoul li sénégalais yi beugg. Macky a pris la bonne décision 

  • Sénégalais

    Le jour où le président de la République déserte un front

    12 mai, 70 jours après des mesures de protection de la population saluées par tous, M. Macky Sall, chef de l’État, rompt face aux coups de semonce d’une partie des autorités de l’islam de ce pays et, avec lui, l’ensemble du dispositif de lutte contre le Covid-19.
    Autant dire que le peuple a quinze jours pour sauver sa peau et son destin.

    Les réactions vont se multiplier cette semaine. Certains, à la suite du clergé catholique, regretteront les décisions prises et continueront d’appliquer les mesures barrière ; plusieurs, à l’instar de Iran Ndao, se frotteront les mains un moment. Les yeux ne tarderont guère d’être embués de douleur et de désolation. Nous le savons tous, nous ne l’acceptons pas, nous sommes désarmés par le premier d’entre nous. Quel terrible aveu d’absence d’autorité !

    Quinze jours… Ce sera le délai. Les responsables de l’hécatombe annoncée sont déjà connus. Gageons que personne ne répondra, avec hauteur, avec dignité, des pressions exercées sur un président de la République affaibli (faible ?) au point de renoncer à respecter la loi fondamentale qui nous fait Nation, État et communauté. Quel gâchis et, surtout, quelles lâchetés !

    Le pays, aujourd’hui, est abandonné à des substituts de pouvoir. Le peuple, ce soir, est étêté. Prenons, dès lors, des initiatives de survie : individuelles et collectives. L’heure du bilan et de la sanction arrivera.
    Que Dieu nous protège. Vive le Sénégal !

    Papa Noumou Ndiaye
    77 271 93 02

  • Fierte Senegal

    Quand le President annonce un durcssement des mesures vous vous plaignez, lorsqu’il annonce un assouplissement vous vous plaignez aussi. Franchement c’est pas facile d’etre a la plce du President aujourd’hui, beaucoup de respect a lui.

  • Deug

    Macky Sall est l’ecoute du peuple, il comprend que les mesures etaient tres difficiles pour les senegalais alors il a decide de les alleger un peu. C’est un grand geste .

  • Abdoul Aye

    A mon avis, Macky Sall enchaine les bonnes decisions, il s’impose comme un vrai leader africain.

Publier un commentaire

PUBLICITÉ
VIDÉOS