Annonces
Annonces
» » » Alassane Ndour: Une bonne planification repose...

Alassane Ndour: Une bonne planification repose sur une maîtrise de l’information territoriale

L’Agence de développement local (Adl), dans le cadre de son programme de formation sur l’utilisation et la gestion de la plateforme Sig et Géoportail de l’Observatoire, a démarré, ce lundi à la Chambre de Commerce de Sédhiou, un atelier de renforcement de capacités à l’intention des points focaux de la région.

Dans son discours Alassane Ndour a rappelé l’importance de la maîtrise de l’information territoriale dans ce contexte où l’on parle de territorialisation des politiques publiques.

«Dans un contexte de mise en œuvre de l’acte 3 et du Pse où d’importants investissements sont consentis pour accélérer la croissance économique du Sénégal, il est important de disposer d’une base fiable d’informations territoriales sur le niveau d’équipements et d’infrastructures des différentes collectivités locales», a-t-il déclaré.

Pour le secrétaire général de l’Agence de développement local, la répartition équitable des actions de développement, quelle que soit l’échelle, exige une bonne connaissance de la taille et de la répartition de la population, des activités, des infrastructures et équipements, ainsi que des ressources naturelles du territoire. Il a ainsi exhorté les participants à l’atelier à prendre toutes dispositions utiles pour assurer sans délais la démultiplication des acquis obtenus auprès des autres secrétaires municipaux et acteurs locaux.

Cet atelier vise, entre autres, le renforcement sur les outils informatiques, le partage des différentes composantes, fonctionnalités et outils de la plateforme de l’observatoire  et enfin, la maîtrise par les points focaux des modules «Gestionnaire du Sig, utilisateur du Sig et utilisateur du Géoportail Web.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier de trois jours a été présidée par l’adjoint au gouverneur, Alioune Badara Mbengue qui a félicité l’Agence de développement local (Adl) pour l’important travail qu’elle abat au profit des collectivités locales. Il a invité l’ensemble des collectivités locales du pôle à suivre le processus de mise en place de l’observatoire pour que les objectifs visés soient atteints

L’Observatoire national des Territoires, un des projets phares de l’Adl, a pour but d’offrir, aux parties prenantes, un espace d’échanges et de dialogue sur les enjeux de la politique de décentralisation et d’apporter des outils d’analyse permettant aux gestionnaires de prendre des décisions précises et fondées sur des données actualisées par les autorités compétentes.

A rappeler qu’il s’agit de la deuxième session de formation dans le pôle Casamance après Ziguinchor. Ces points focaux sont composés de secrétaires municipaux chefs-lieux de département et des Collectivités locales Amies des enfants (Clea) de l’Unicef, secrétaires généraux de département et représentants des différents services techniques déconcentrés régionaux. Ils ont pour mission de collecter, exploiter et alimenter le dispositif de l’Observatoire. 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL