Al-Azar s’est toujours éloignée d’un Islam radical

Al-Azar s’est toujours éloignée d’un Islam radical

La mosquée d’Al-Azar, siège de l’université millénaire éponyme, a toujours prôné un enseignement islamique modéré, a indiqué le représentant de son grand imam à la 26e Foire internationale de Dakar (FIDAK), docteur Ziad El Sayed Mohamed Farrouh.

‘’La mosquée Al-Azhar a demeuré tout au long de son histoire, un centre pour le juste milieu, la modération, la diffusion de la culture islamique et des enseignements de l’Islam et des valeurs tolérantes qui ne connaissent ni excès, ni déviation, ni extrémisme, ni fanatisme doctrinal ou politique’’, a-t-il dit, indique l’agence de presse sénégalaise.

Le docteur Ziad El Sayed Mohamed Farrouh animait mardi, à la Foire internationale de Dakar (FIDAK), un panel sur ’’l’Islam au monde’’. Il a, à cet égard, rappelé les liens intrinsèques en l’Islam et les commerçants qui, selon lui, étaient les premiers à diffuser ses préceptes.

A l’en croire, Al-Azhar ‘’représente ainsi le juste-milieu qui est la caractéristique la plus spécifique de l’Islam, religion de la droiture’’.

L’université ’’représente aussi la bonne compréhension des textes nobles du Coran et de la Sunna du Prophète (PSL) et des créations scientifiques et intellectuelles qui se développèrent autour de ce texte’’, a-t-il ajouté.

L’éducation à Al-Azhar inculque dans la mentalité de l’étudiant azharite, le principe du dialogue et celui de la légitimité de la diversité, a dit le conférencier.

‘’L’étudiant azharite grandit raisonnablement, et la raison, chez lui, ne contredit pas la tradition, et la religion n’est pas contraire à la vie mondaine. D’où la multiplicité des courants et l’acceptation de l’autre en Egypte’’, a-t-il souligné.

 

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire