Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Afrique du Sud – Après les émeutes : Jacob Zuma jugé pour corruption ce lundi

L’ancien Président sud-africain, Jacob Zuma, englué dans de multiples scandales et accusations de corruption, doit répondre aujourd’hui devant le Tribunal de Pietermaritzburg (Est) de seize chefs d’accusation de fraude, corruption et racket liés à l’achat, en 1999, de matériel militaire auprès de cinq sociétés d’armement européennes, alors qu’il était vice-président.

Il est accusé d’avoir empoché plus de quatre millions de Rands (soit 235 mille euros au taux actuel), notamment du groupe français Thales qui était l’une des entreprises attributaires du juteux contrat d’une valeur globale d’environ 2,8 milliards d’euros. Le géant français de la défense est également poursuivi pour corruption et blanchiment. Jacob Zuma, comme Thales, a toujours nié ces accusations, lit-on dans Jeune Afrique.

Reprise du procès

Ce procès doit reprendre alors que des violences ont éclaté le 9 juillet dans son bastion du Kwazulu-Natal (Est), au lendemain de son incarcération pour outrage, avant de s’étendre à Johannesburg. Jacob Zuma a déjà été condamné fin juin pour avoir, à de multiples reprises, refusé de témoigner devant une commission qui enquête sur la corruption d’Etat sous sa présidence (2009-2018), renseigne Jeune Afrique.

Violences

Les soutiens de l’ancien président sont accusés d’avoir fomenté le chaos des derniers jours que le Président Cyril Ra­ma­phosa a qualifié de tentative orchestrée de déstabiliser le pays.
L’audience sera virtuelle, en raison de l’instabilité dans la province, a annoncé le juge Piet Koen. Jacob Zuma ne sera donc pas sorti de prison pour y assister. Ses partisans pourraient cependant manifester en nombre devant le Tribunal, comme ils le font régulièrement pour soutenir leur champion.

La fondation de l’ex-chef de l’Etat a affirmé s’opposer à cette virtualité, réclamant soit une audience physique soit un report de la reprise du procès. “Si on peut se mettre d’accord sur une audience en présentiel, nos avocats sont prêts”, a affirmé dimanche à l’Afp son porte-parole, Mzwanele Manyi. “Sinon il faut reporter l’audience, même d’une semaine, quand les conditions dans le pays seront plus sereines.”

6 Whatsapp
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    9:15 - 05/08/2021

    Revue de Presse (Wolof) Sud FM du Jeudi 05 Août 2021 Par El Hadji Malick Ndiaye

    Whatsapp
    9:04 - 05/08/2021

    Ceebu Jën : Le Sénégal l’a inventé, le Ghana et le Nigeria se le disputent

    Whatsapp
    9:04 - 05/08/2021

    TER : Après Omar Youm, Abdoulaye D. Diallo, Mansour Faye donne sa date…

    Whatsapp
    8:47 - 05/08/2021

    El Hadj Diouf: “Augustin est le candidat qui doit conduire le Sénégal à la Can” (vidéo)

    Whatsapp
3
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp