PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
klamine diack et massata diacj - Affaire Lamine Diack : Pape Massata Diack recadré par les avocats de son père

Affaire Lamine Diack : Pape Massata Diack recadré par les avocats de son père

Les avocats de l’ex-président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), Lamine Diack, disent remercier l’opinion publique sénégalaise pour son soutien à leur client mis en examen en France, soulignant toutefois la nécessité d’ »éviter tout amalgame entre sa situation et cette des autres mis en cause dans cette affaire », dont son fils Papa Massata Diack.

Dans un communiqué relayé par l’Agence de presse sénégalaise, les avocats de Lamine Diack disent s’étonner de certaines déclarations et des « risques qu’elles font peser sur la défense » de leur client, en référence à celles de son fils Papa Massata Diack, qui dit être « informé par les avocats de son père ».

Dans le cadre de la même affaire, Papa Massata Diack a été placé par Interpol sur la liste des personnes les plus recherchées, à la suite de l’émission d’un mandat d’arrêt émis par la justice française. Il est recherché notamment pour fraude, blanchiment d’argent et corruption, en lien avec l’affaire pour laquelle son père est mis en examen.

Les avocats de Lamine Diack soulignent que « la procédure d’instruction actuellement en cours appelle à une stricte distinction des responsabilités ». Ils entendent « défendre » leur client « dans la singularité de sa situation et de ses seules responsabilités ».

Ses avocats affirment « être les seuls habilités à s’exprimer au nom » de Lamine Diack, qu’ils comptent défendre « au regard de ce qui lui est reproché personnellement », une perspective qui « impose d’éviter tout amalgame entre sa situation et celles des autres mis en cause dans cette affaire ».

Ils insistent par ailleurs « sur la nécessité d’une défense propre à chaque mis en cause, à l’aune de ce qui lui est reproché, et que l’instruction cherche à établir ».

« Aussi, aucune communication publique n’aura lieu qui ne soit utile » à Lamine Diack, préviennent ses avocats.

Des sportifs sénégalais à la retraite, des dirigeants et des responsables politiques ont lancé le 13 septembre dernier une pétition appelant la justice de l’Hexagone à autoriser un renvoi au bercail de l’ancien dirigeant sportif, « dans un souci humanitaire ».

Cette initiative a d’ores et déjà recueilli « 10.000 signataires », selon ses auteurs qui annoncent avoir décidé de porter aux autorités sénégalaises, le 2 novembre prochain, le cahier des pétitions en faveur du retour au Sénégal de l’ex-président de l’IAAF.

Corruption Iaaf
Annonces

Un commentaire

Deug+Mo+Ame++Solo

france dou senegal bayiléne si khél bou bakh

Publier un commentaire