PUBLICITÉ

Affaire du maître coranique à Ouakam: La mairie en passe de se constituer partie civile

La mairie de Ouakam a décidé de se constituer partie civile dans le dossier du maître coranique poursuivi pour acte de pédophilie. Une annonce faite par le premier magistrat  de la ville, Samba Bathily Diallo.

L’édile dit attende d’entrer en contact avec son conseil pour formaliser. Il entend également défendre les victimes et leurs parents à la barre. « Ça a été une mauvaise publicité de la commune de Ouakam. Ça a été une chose très odieuse. Ca a fait mal à toute la population ouakamoise », a notamment déclaré le maire.

Avocat-conseil

L’avocat-conseil de Samba Bathily Diallo est présentement hors du pays. On seul souci pour savoir comment s’y prendre. « Je voulais demander à notre avocat conseil est-ce que la commune peut se porter partie civile. Si c’est le cas, la commune va se constituer partie-civile parce que l’image de notre commune a été ternie », a-t-il fait savoir.

Dispositions

Diallo a aussi assuré qu’ils sont en train de prendre toutes les mesures pour accompagner les familles qui ont été victimes de ce maître coranique.

Coranique Maitre
Annonces

Publier un commentaire