Annonces
Annonces
» » » » » » Affaire des prostituées chinoises : 40...

Affaire des prostituées chinoises : 40 préservatifs ont été retrouvés dans le domicile du ministre

Rebondissement sur l’affaire des chinois, les accusés Cheng Li, Xu Xiao Na, Wang Cui, Wu Yue, Lipam Pam, Jim Bai Yan, Il Feg Deng, Li Jiling et leur complice Massamba Fall ont été attraits à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, ce vendredi 2 juin. Il sont poursuivis de proxénétisme, trafic de personnes, défaut de carnet sanitaire, séjours irréguliers et incitation à la débauche.

Interpellées par la Brigade des mœurs, ces huit (8) chinoises, toutes des mères de famille, ont été arrêtées dans le domicile du ministre de l’agriculture qu’elles avaient loué par le biais de Massamba Fall. Toutes mères de famille, elles auraient quitté la Chine à la recherche d’une vie meilleure au Sénégal en exerçant le métier de prostitution. Après percussion, quarante (40) préservatifs non utilisés ont été retrouvés dans les chambres de ces dernières. Les présumées prostituées ne possédaient aucune pièce attestant la régularité de leur séjour au Sénégal. Elle déclarent avoir remis leur documents à leur cheftaine Li Jiling, décrite comme une opératrice économique.

Devant la barre, les prévenues ont nié les faits qui leurs sont reprochés, arguant qu’elles détiennent des papiers légaux qui les autorisent à séjourner sur le sol du Sénégalais. Leur Cheftaine a reconnu avoir organiser le voyage de ses compatriotes par le biais d’une agence de recrutement basé en Chine. Selon Li Jiling, elle devait recruter ces dernières dans son bar qui n’est pas encore ouvert. Par rapport aux préservatifs retrouvés dans leurs chambres, certaines des filles ont nié leur existence tandis que d’autres ont soutenu que c’était destiné à se protéger lors des rapports sexuels avec leurs petits amis. Interpellé, Massamba Fall, en comparution libre, a balayé de revers de main les accusations retenues contre lui.

Dans son réquisition, le procureur de la République a requis la relaxe des huit (8) chinoises pour le délit de séjour irrégulier avant de demander leur condamnation à trois (3) mois ferme pour défaut de carnet sanitaire. Il a aussi requis la relaxe de Massamba Fall, et la condamnation de Li Jiling à cinq (5) ans dont deux (2) ans ferme pour proxénétisme. Le conseil de la Défense a plaidé pour la relaxe pur et simple de tous les prévenus, pour manque de preuve dans ce dossier. L’affaire est mise en délibéré au 8 juin prochain.

Annonces
Annonces

3 commentaires

  • saliou
    03/06/2017 13:08

    c’est pas joli

  • dacosta
    03/06/2017 14:04

    article truffé de fautes, allez faire autre chose mais pas le journalisme svp.

  • mi
    03/06/2017 16:37

    au diable avec tes putes et tout ton bordele

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces