Abdoulaye, fils d’Idrissa Seck, arrêté pour implication dans un réseau international de trafic de drogue

Abdoulaye, fils d’Idrissa Seck, arrêté pour implication dans un réseau international de trafic de drogue

Selon les informations rapportées par nos confrères de Emedia, un événement secoue la famille de Idrissa Seck. Son fils, Abdoulaye Seck, a été arrêté dans le cadre d’une vaste opération contre le trafic international de drogue.

L’opération, menée conjointement par les forces de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) à Dakar, Kaolack et Mbour, a permis de saisir 18 kg de cocaïne. Abdoulaye Seck est décrit comme étant un membre actif de la bande impliquée dans ce réseau de trafic de drogue.

Outre la drogue, les forces de l’ordre ont également découvert des titres de propriété foncière et des armes lors de leur intervention. Cette affaire implique donc des éléments additionnels qui pourraient indiquer une affaire de grande envergure touchant à plusieurs niveaux de criminalité organisée.

Idrissa Seck, le père d’Abdoulaye, est un ancien Premier ministre sous la présidence d’Abdoulaye Wade et a également été président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) sous Macky Sall. Cette arrestation représente donc non seulement un coup dur pour sa famille mais aussi une situation potentiellement délicate sur le plan politique.

Suite à cette opération, les enquêteurs ont réussi à arrêter cinq autres membres du réseau. Lors des perquisitions, les autorités ont saisi un arsenal d’objets et de substances illicites :

  • 18 kg de cocaïne, ce qui représente la pièce centrale de la saisie.
  • Des substances et équipements divers, incluant du haschich et un kit de consommation de skunk.
  • Des armes et munitions, une arme à feu accompagnée de ses munitions.
  • Quatre véhicules, utilisés probablement pour le transport et la distribution de la drogue.
  • Des titres de propriété foncière, qui pourraient indiquer des tentatives de blanchiment d’argent ou de sécurisation de biens avec les profits du trafic.
  • Du matériel de télécommunication, essentiel pour l’organisation et la coordination des activités illicites.
  • Une somme importante en monnaie, avec des espèces en francs CFA ainsi qu’en devises étrangères (dollars et livres sterling), soulignant l’ampleur financière du réseau.
10 COMMENTAIRES
  • Ben Diouf

    Tiens ,tiens ,son père aurait oublié de lui filer un peu des milliards qu’il ne lus à volés?? Trop occupé à s’en graisser à l’hôtel Saint James à Paris….Bon ,il a eu 1%et quelques le zèbre, imaginons lui élu président et son fils qui sexfait coincer pour trafic de cocaïne 🤔🤔!! Moustapha Cissé Lo a demandé plusieurs fois a être entendu pour dire qui fait dans le trafic de cocaïne….au Procureur ne lui a prêté l’oreille,demandons nous pourquoi….

    • TruthHurts

      C’est son père qui disait “thiopète yobou”. Voilà nak dal sa domame. Yèné lou bone bakhoul.
      Mettez en prison avec une peine sévère pour faire la leçon aux autres. Car il y’a plein de fils d’autorités qui font circuler la drogue dans ce pays.

  • SAFARA

    Heureusement pour nous autres Sénégal si par cupidité nous aurions élit le père qui est le symbole de la tortuosité. Décidément Allah aime bien notre nation. Alhamdoulilah !

  • Babacar

    👉👂 Moustapha Cissé lo avait dit tout ça à l’assemblée nationale 🤔🙄
    que ce sont les politiciens et leurs entourages qui font rentrer la drogue dans ce pays 😤🤑👺

  • Alex

    Thiopete yobou

    • sylla

      ha ha ha! bo diékkoo déél baalé !

    • TruthHurts

      😂

  • Cheikh Sow

    Tiopéte yobou vient à son heure. Loyéné dômou jambour nanek loubakh. Akhou alalou rewmi dinaléne alak yêne ak séne njabott Inchallah

  • Seck

    Ohhhhh Diomaye bou Dara sedd dokhaneul sene ndey 15ans mou niam

  • Babs

    NB rien à voir avec la politique. JUB JUBANTI JUBBELLLLLLLLLL

Publiez un commentaire