Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Aar li nu bokk, Noo lank et Doy na au chevet des victimes d’injustices

Les mouvements Aar li nu bokk, Noo lank et Doy na sont encore sortis pour crier scandale. Guy Marius Sagna et ses amis, comme à l’accoutumée, sont dans tous les combats qui visent les intérêts du Sénégal. Face à la presse, ce mardi, au siège de Frapp à Dakar, la coordonnatrice de Aar li ñu bokk, Fatou Blondin Ndiaye Diop exprime toute sa tristesse face à leurs revendications non prises en charge par les autorités. 

Le silence de nos autorités

“Cela fait des mois voire des années que nous nous battons et que nos revendications qui touchent des secteurs aussi divers que le foncier, l’éducation, les droits des travailleurs, l’eau, l’environnement, la gestion démocratique de nos communes, l’application des décisions de justice, la gestion démocratique de nos ressources naturelles, la vie chère avec notamment la hausse du prix de l’électricité…ne sont pas prises en compte”, a-t-elle soulevé.

Au secours

Ces trois plateformes Aar li nu bokk, Noo lank et Doy na sont levées d’un seul homme pour faire face à la mauvaise gestion des terres. Ils dénoncent une spoliation massive des terres au profit des riches. Il vient au chevet pour soutenir les habitants de Guéréo, de Kiniabour 2, de Ballabougou (Nguènienne), de Gadaye et de Djilakh, pour qu’ils reprennent leurs droits.

Combat pour tous

Selon eux, l’éducation de notre pays souffre. “Une éducation à double vitesse au caractère antinational, anti-démocratique et antipopulaire dont la fonction principale est d’exclure les filles et fils issus des classes populaires, comme elle exclut aujourd’hui les bacheliers non orientés, les étudiants de l’UVS auxquels on refuse des machines et discrimine les étudiants orientés dans les écoles supérieures privées”, a déclaré le porte parole du jour, Fatou Blondin Ndiaye, sans oublier des travailleurs victimes d’arriérés de salaire, de licenciement arbitraire, de pillage de leur outil de travail, d’irrespect de leurs droits. Parmi ceux-ci, les travailleurs de Pcci, de ABS, du King Fahd Palace, les ex contractuels de la Senelec.

C’est scandaleux

Il dénoncent pratiquement tous les sujets sociétaux comme la gestion de l’eau qu’ils juge scandaleux en milieu rural. “Une gestion de l’eau scandaleuse en zone rurale consistant à déposséder les populations au profit d’opérateurs privés comme Aquatech qui n’améliorent ni la qualité ni la quantité d’eau fournie et qui n’hésitent pas à augmenter le prix de l’eau. Face à eux les différents villages qui crient tous « Aquatech dégage ! ” et organisés dans l’Union du monde rural”, a-t-elle souligné .

Une marche de protestation

Selon ces mouvements, la justice est corrompue par l’exécutif. Il y a une absence de souveraineté populaire, une gestion nébuleuse des contrats signés par les maires, une mauvaise gestion des ressources. Sur ce, pour imposer un rapport de forces, Aar li nu bokk, Noo lank et Doy na vont tenir une manifestation le vendredi 17 juillet 2020, à partir de 15 heures, à la Place de la Nation ex Obélisque.

76 Whatsapp
Annonces
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    15:24 - 19/09/2020

    District Sanitaire Touba : Découvrez comment les acteurs de la santé préparent le Magal (Senego-TV)

    Whatsapp
    15:13 - 19/09/2020

    Magal et Covid : Les Jeunes Femmes Leaders de Pikine répondent à l’appel du Khalife…

    Whatsapp
    15:10 - 19/09/2020

    (Officiel) SüperLig : Un autre international sénégalais rejoint la Turquie !

    Whatsapp
    14:49 - 19/09/2020

    Serigne Mountakha à Macky Sall : “Ñèp Hamnañu Sant Nako Gërëm nako, dimbali Nama ci Sama Tahaway…”

    Whatsapp
2
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp