Annonces
Annonces
» » » » » » 450 étudiants sénégalais boursiers poursuivent...

450 étudiants sénégalais boursiers poursuivent leurs études au Maroc

  • Couly CASSE Couly CASSE

Près de 450 étudiants sénégalais boursiers sont inscrits dans les établissements d’enseignement supérieur marocains, où ils poursuivent leurs études dans diverses disciplines, a fait savoir l’ambassadeur du Sénégal au Maroc, Amadou Sow.

‘’Il y a 450 étudiants environ qui sont venus par le canal officiel, parce que le Maroc et le Sénégal ont signé un accord d’échange d’étudiants. Cet accord marche très bien et c’est un excellent outil d’échange qui permet de consolider les liens’’, a-t-il magnifié dans d’un entretien avec l’agence de presse sénégalaise.

Avec cet accord, explique-t-il, le Sénégal envoie, chaque année, 100 étudiants bousiers au Maroc pour étudier dans différentes filières et le Maroc envoie le même nombre dans les facultés de médecine de Dakar et dans les autres régions pour s’inscrire en pharmacie, médecine, odontostomatologie, etc.

Selon le diplomate sénégalais, la sélection des étudiants est faite par les ministères des deux pays en charge de ce secteur, qui se rencontrent une première fois à Dakar pour choisir les candidats, ainsi que les filières ciblées par le Sénégal et puis une deuxième réunion de finalisation, est organisée pour l’attribution des bourses.

‘’Les étudiants viennent faire des études en engineering, étudier dans les facultés des sciences, en management, tourisme, journalisme, agriculture et vétérinaire. Ils sont presque dans toutes les branches, sauf dans les filières littéraires’’, a-t-il précisé.

Il a cependant indiqué que beaucoup d’autres étudiants sénégalais viennent étudier au Maroc dans un cadre privé. ‘’Et, souvent, ils ne viennent pas à l’ambassade et il est difficile de maîtriser leur nombre’’, a-t-il dit.

‘’Il y a ici beaucoup d’écoles privées d’enseignement supérieur dans toutes les filières : engineering, management, marketing, journalisme et tourisme. Et certains s’inscrivent à Dakar et viennent directement. Ceux-là sont parfois plus nombreux que ceux qui viennent par le canal officiel’’, a-t-il dit.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces