Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

3ème mandat – Elhadj Yvon Mbaye : “Afrique de l’Ouest, le mandat de trop…”

Jamais deux sans trois“, souligne Elhadj Yvon Mbaye. Le Journaliste-formateur et membre de la Fédération Nationale des Cadres Libéraux (F.N.C.L.) fait une analyse face au débat sur le troisième mandat soulevé depuis l’annonce, en Côte d’Ivoire, de la candidature d’Alassane Ouattara. Mais aussi Alpha Condé qui a été désigné, par son parti, candidat pour un 3ème mandat. Ce qui pourrait ouvrir la voie au Président Sénégalais, Macky Sall et celui malien, I.B.K.

Ils ont rêvé ensemble leurs intentions d’un troisième mandat. Un de trop, quelqu’en soient d’éventuelles conséquences. Croyons que gésir au pouvoir ne peut être qu’africain. Une option rarissime dans les autres continents, hormis quelques exceptions près, comme celles de Poutine le moscovite…“, rappelle le journaliste-formateur.

Le respect d’une constitution républicaine devenu un délit…

Pour Elhadj Yvon Mbaye, chez nous, après tant de siècles de colonisation, le respect d’une constitution républicaine est devenu un délit. Avant de s’en expliquer : “Tout simplement, parce que nos dirigeants, des intérêts personnels obligeant, se font coacher par leurs pairs aux grandes et pâles oreilles. Nos indépendances vieilles d’une soixantaine d’années, pataugent toujours dans les abimes de diktats confondus de l’occident et des Amériques. Et ceci, nonobstant ces dons divins en découvertes de richesses d’un sous-sol africain d’abondance“.

Quel dirigeants appropriés?

Il poursuit : “L’opulent or malien, la chasteté du trésor minier guinéen et de celui du Sénégal, sans oublier la fertilité du sol ivoirien, ne cessent de faire le bonheur de certaines terres européennes comme celle de Papa De Gaule, classée quatrième mondial dans l’industrie de l’or. Depuis quand, les plus grandes et valeureuses industries d’orfèvreries sont-elles françaises ? Serait bien zizaniste ou faux le citoyen du monde qui nous le démontrerait. Car, l’avenir radieux et économique tant souhaité de la planète entière, s’inscrit aujourd’hui comme un pensionnaire du continent africain. Mais, quels sont les dirigeants appropriés à diligenter ce grand rendez-vous du donner et du recevoir. Les richesses naturelles africaines doivent faire face, en gagnant-gagnant, à la technologie des pays dits développées“.

” L’Empereur,” ” Le Boulanger ” et le ” Roi “.

Pour le membre de la Fédération Nationale des Cadres Libéraux (F.N.C.L.), le premier cité, “usant d’une force d’un régime policier exceptionnel, tripatouillant à son aise la constitution de son pays, s’est récemment fait investir comme candidat présidentiel, aux prochaines joutes du terroir Fouta- Djalonnais. Sans autre forme de procès. Nous nous souvenons encore de ces consultations référendaires et de ces fameuses élections législatives couplées. Ah! boulimie du pouvoir, quand vous nous tenez !

Un choix calculateur et calculé…

Et quand au second leader politique, M. Mbaye estime qu’ “à la manière d’un technicien de la farine, à l’instar d’un boulanger au bord de sa lagune, les grands analystes et autres journalistes de la presse de son pays, l’accusent de s’être servi du dossier médical de son ancien Premier-Ministre n’étant plus de ce monde. Informé officieusement de la mort prochaine de ce dernier. Lequel était condamné à 95 pour cent par un méchant cancer. Alors, un choix calculateur et calculé, comme son futur remplaçant, fut jeté à la connaissance de son peuple et du monde entier. Dans un unique but de pouvoir refaire valoir une candidature de plus, pour un troisième mandat. On connait depuis quelques jours la suite. Une médisance indigne d’un grand homme d’État“.

Ni Oui, ni Non…

“Le “Roi” se promenant, lui aussi, à sa guise sur les berges de son Sine natal qu’il semble chérir, comme Lamartine et sa terre Mily, en est toujours à son ‘NI OUI, NI NON’. Comme il eut à s’adresser à des bébés tétant leurs biberons. Son intention de briguer un troisième mandat se confirme de jour en jour, avec des combinaisons, des médiations et des rapprochements politico-politiciens les plus inimaginables”, renchérit le journaliste.

Le Mandat de trop…

Avant de conclure en ces termes : “Après avoir écarté de très sérieux prétendants, à travers des procédés judiciaires ressemblant à ceux du ‘Boulanger’ du Lac Ebrié, notre ‘Roi’ s’est aménagé un espace sans heurts ni obstacles, afin de demeurer encore à la Maison Blanche sise à l’Avenue L. S. Senghor. Par télépathie, ‘L’Empereur ‘, ‘Le Boulanger’ et Le ‘Roi’ se sont passé le mot d’ordre ouest-africain, celui du Mandat de trop. Mais, oublient-ils que tout a une fin ?

121 Whatsapp
Annonces
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    14:31 - 22/09/2020

     Ismaïla Sarr : Liverpool et Watford trouvent un accord…

    Whatsapp
    13:30 - 22/09/2020

    Touba – Safinatoul Amane : Sus aux homos, féticheurs et prostituées et 20 millions…

    Whatsapp
    13:14 - 22/09/2020

    Mercato: Le PSG tente d’obtenir le prêt de Kalidou Koulibaly

    Whatsapp
    13:10 - 22/09/2020

    Audio : Homos et putes chassés de Touba,1200 Grossesses à l’école et LP pour Rangou

    Whatsapp
5
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp