PUBLICITÉ

3e mandat: Hélène Tine appelle la commission politique à trancher le débat

Hélène Tine a appelé dimanche, la commission politique du dialogue national à trancher le débat sur la question du troisième mandat. Une façon de mettre fin à la polémique.

C’est une Hélène Tine intransigeante qui s’est exprimée ce matin sur les ondes de Rfm. Selon l’ancienne députée, c’est la question du troisième mandat de Macky Sall qui “pourrit” le climat politique au Sénégal.

Solution

Mettre la question du troisième mandat au cœur des conclusions du dialogue national. C’est ce que prône la présidente du mouvement pour un Sénégal d’éthique et de transparence selon qui,  “la question ne devrait pas être occultée par la commission politique du Dialogue, qui devrait pouvoir dire à la fin, nous voulons que ce soit clair que pour les deux mandats consécutifs, le premier de 7 ans, en fait partie”.

Querelles au sein du parti au pouvoir

Hélène Tine a déploré les querelles entre les responsables du parti au pouvoir. Cela dit-elle, en raison du contexte actuel où on parle de coronavirus. “Je vois la guéguerre qu’il y a entre eux. Je suis triste de voir quelqu’un comme le ministre des Affaires étrangères – Amadou Ba – qui porte l’image du Sénégal, subir ce qui est en train de se passer aux Parcelles Assainies. C’est l’image de la diplomatie sénégalaise qui est éclaboussée“, a-t-elle décrié.

whatsapp 267
Annonces

(4) commentaires

  • Ibrahima Ba

    Le Sénégal est victime de sa classe politique

  • Ibrahima Ba

    Le Sénégal est victime de sa classe politique

  • Baye Issa

    Le Sénégal est plutôt victime de sa crasse politique.
    Cette dame n’a pas plus 15 militants, elle ne représente rien.

  • Malick Diallo

    cest sales politiciens ne merite rien il sont la unuquement embelire les plataux de televisions dans ce pays les gens parle trop ces tius des flateurs des vraie menteurs il nous vont honte tius ce quil avait proposer ala popilation zeros ils pasdent tous leur temps a remplire les poches rien nest bon de 1960 a maintenant il sont detruent ce pays le peux que les blancs nous ont laisser ont nas tout detruit le senegalais nas que une une grande gueule avec des giots flateurs il nont rien dans la cervelle ces tous des taunos vide ou vas ce pays il ete souhaitable de nous sassoire sur table ont se regarde les yeux yeux dans les yeux pour quont puisse reconstruire ce pays qui fut la premiere capital de lafrique occidental francaise trop de menteur dans ce pays des flateurs francement ont ne travaille pas ya trop de baguaye