Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

38 mois d’arriérés de salaire cumulés: Les agents de PANAPRESS en grève “illimitée”

Les agents de l’Agence panafricaine d’information (PANAPRESS) ont entamé ce mardi 9 février leur troisième mois de grève illimitée. Un mouvement d’humeur, selon eux, “très largement adopté par vote“, pour obtenir le paiement de 38 mois d’arriérés de salaire cumulés depuis 2013.

En septembre 2018, le Conseil d’administration de l’agence s’était engagé, entre autres, à payer ces arriérés dans les six à douze mois qui allaient suivre.

Menacés d’expulsion…

L’année dernière, en 2020, nous n’avons reçu que deux salaires (en janvier et avril) et des demi-salaires en mai, juin, juillet et août. Nous n’avons pas de salaire depuis cinq mois. Certains de nos collègues sont menacés d’expulsion faute de pouvoir payer le loyer, d’autres sont privés d’électricité ou d’eau, d’autre encore sont harcelés par leurs banquiers alors qu’ils peinent à assurer correctement le payement de la scolarité de leurs enfants”, se désolent les agents de PANAPRESS dans une note parvenue à Senego.

“Aucune” initiative de la Direction générale…

Avant de poursuivre : “Depuis le début de la grève, la Direction générale n’a pris aucune initiative allant dans le sens de régler la crise. En revanche, elle a pris des mesures de rétorsion contre les employés en grève en bloquant leurs mots de passe pour se connecter à la plateforme de l’Agence et gelé leur couverture médicale. Ainsi, nous et nos familles n’avons accès aux médicaments et ne pouvons plus nous soigner dans les structures médicales. A cela s’ajoutent les intimidations et menaces de licenciements.”

Notre grève est largement suivie, en témoigne le nombre des dépêches qui tourne en moyenne à 30 par jour alors qu’il avoisinait la centaine. Le fil d’information a ainsi atteint son plus bas niveau historique. Nous sommes déterminés à poursuivre cette grève jusqu’à la satisfaction de notre revendication“, font-ils savoir.

Promesse des députés rencontrés…

Dans nos démarches nous avons rencontré des députés et un conseiller du président de la République du Sénégal. Nous leur avons exposé les difficultés financières que nous ne cessons de rencontrer depuis 2003, soit trois ans après la relance de l’Agence, et le manque de perspectives dans nos carrières surtout en termes d’avancement et d’augmentations de salaires. Nos interlocuteurs nous ont exprimé toute leur indignation et les députés ont promis de saisir les ministres de tutelle de la PANA, à savoir le ministre de la Communication et son homologue des Affaires étrangères tandis que le conseiller du président dit avoir pris ‘bonnes notes’ et qu’il en parlera à la personne indiquée“, précise le communiqué.

62 Whatsapp
Annonces
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    11:57 - 07/03/2021

    Manifs dans Dakar : Les écoles fermées jusqu’au 15 mars

    Whatsapp
    11:53 - 07/03/2021

    Fatou Diome aux manifestants : “Détruire n’est pas la meilleure manière de réclamer justice”

    Whatsapp
    11:48 - 07/03/2021

    Var : “Quand Idy traitait Macky de comploteur en chef” (vidéo)

    Whatsapp
    11:43 - 07/03/2021

    Direct – Manifestations: Le médiateur de la République (ABC) s’adresse aux Sénégalais (Senego-TV)

    Whatsapp
1
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp