Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Le rêve Européen: une illusion !, ParAnta SYLLA

C’est un des quartiers africains situé dans le 18ème arrondissement, au métro Château Rouge, et ne seraient les immeubles haussmanniens, il n’y a pas de différence avec le marché Sandaga de Dakar voire d’autres en Afrique. C’est à Paris, au pied de la Butte Montmartre que fréquentent tant de touristes, sauf qu’ils ne viennent pas à Château Rouge parce qu’ici comme partout ailleurs, tout n’est pas beau ni surtout très rose. On y croise des Africains, beaucoup, quelques Chinois qui tiennent des boutiques, un ou deux toubabs qui viennent faire leurs courses, rarement, autrefois beaucoup de flics mais un peu moins maintenant, ça ne servait à rien, c’est un quartier sûr, on n’y risque rien.

Mais 90% des gens qui viennent ici, qui viennent en Occident, en Europe, en France, à Paris, galèrent comme à Dakar, en Afrique, parce que l’argent ne se cueille nulle part, ni sur un platane ni sur un baobab. Et les Africains de France galèrent tout simplement parce que maintenant les Français, qu’ils soient africains, asiatiques ou de souche comme dit l’extrême droite – en oubliant que depuis deux mille ans il n’y a plus beaucoup de gaulois en France – galèrent eux-mêmes de plus en plus.

Alors de grâce utilisez l’argent que vos familles, vos ami(e)s ou vos connaissances vous envoient pour en faire quelque chose de concret au lieu pour certains de le gaspiller ou de frimer avant d’en redemander encore, comme si c’était de l’argent facilement gagné, comme s’il suffisait de demander à un patron pour qu’il vous le donne. Et au pays il en est qui attendent toujours, assis(e)s tranquillement à boire du thé (attaya), à dormir, ou encore teke deal, d’un ou deux parents etc… qui travaillent en France ou en Afrique, pour leur soutirer une partie de leur salaire à la fin du mois, pendant les fêtes ou encore ces cérémonies qui n’en finissent pas, pour lesquels certains et surtout certaines veulent se saper de la tête au pied toujours avec des choses nouvelles alors qu’ils/elles n’ont pas les moyens, au risque de ruiner les autres qui se sont tués toute l’année à travailler en France, ailleurs ou là-bas. Je vous assure que vous n’avez même pas idée de la manière dont certains angoissent ici à l’approche des fêtes qui se déroulent au pays, parfois se déconnectent de tous les services des réseaux sociaux pour faire le mort, pour ne pas avoir à dire « non cette fois-ci je ne peux pas, je ne peux rien vous envoyer, je n’ai même pas de quoi finir moi-même le mois ».

Et même si vous ne vous rendez pas compte des sacrifices, dites au moins merci. Car il y a une chose qui me sidère au plus haut point, c’est que quand il s’agit de quémander certains trouvent toujours un téléphone et ce qu’il faut de crédit pour appeler; mais quand il s’agit de dire merci il n’y a plus de crédit et le téléphone, comme par mystère, est planté… jusqu’à la prochaine demande.

Par ailleurs, l’argent que la plupart utilise pour acheter des visas ou prendre des bateaux représente des sommes colossales qui partent dans la poche de mafieux et sort du pays, alors qu’il devrait être investi en Afrique et aider au développement du continent. Le plan Sénégal émergent (PSE) aboutirait en deux temps trois mouvements. Et c’est tellement mieux d’être indépendant. Et libre. Bien sûr si on veut se donner bonne conscience, nous avons été pillés du temps de la colonisation, bien sûr les grandes entreprises françaises continuent de la faire, bien sûr ils achètent nos dirigeants pour perpétrer ce système. Mais ne maudissez pas toujours les Français, les européens, les occidentaux, ne les accusez pas systématiquement de néo-colonialisme – de toute manière ils n’en ont plus envie, ils ont autre chose en tête que de s’occuper de l’Afrique, il faut qu’ils s’occupent, une nouvelle fois, d’eux – si c’est pour rester dépendants comme avant 1960, si c’est pour venir encore une fois mendier la charité de l’ancienne puissance coloniale… Gardez bien en tête que ce sont ces Africain(e)s de Château rouge, de la Tour Eiffel et d’autres qui sont alors contraints de vivre presque comme des colonisés en Europe et d’accepter ce que l’Afrique n’accepte plus chez elle.

L’Afrique a des richesses en ne plus en finir, il faut juste savoir les exploiter.

Anta Sylla France

0 Whatsapp
Annonces
guest
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    3:02 - 25/09/2020

    Awo ou Niarel: Comment Soumboulou Bathily a été roulée dans la farine !

    Whatsapp
    1:54 - 25/09/2020

    Affaire Karim Wade: “Boufekon may mom damay gnibisi…”, Oustaz Alioune Sall (Audio)

    Whatsapp
    0:40 - 25/09/2020

    Urgent-Touba: Sokhna Aïda Diallo répond à Serigne Modou Lô Ngabou, après son interdiction…

    Whatsapp
    0:04 - 25/09/2020

    Covid-19 et rassemblements: “La seule chose qui intéresse Macky, est le pouvoir qu’il a …”, CRD

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp