22 juin 2011 et 22 juin 2022: « Du sauvetage de la démocratie aux casseroles de la grande escroquerie politique de Yewwi », (Par Moustapha Diakhaté)
PUBLICITÉ

22 juin 2011 et 22 juin 2022: « Du sauvetage de la démocratie aux casseroles de la grande escroquerie politique de Yewwi », (Par Moustapha Diakhaté)

Le 22 juin 2011, l’opposition sénégalaise et la société civile s’étaient données rendez-vous au Centre culture Daniel Brothier, pour organiser la riposte contre le tripatouillage de la constitution qui devait assurer la réélection de l’ancien Président Wade et le passage du pouvoir à son fils après son départ.

Cette réforme constitutionnelle devait abaisser à 25 % le seuil minimum des voix nécessaires au premier tour pour élire un « ticket présidentiel » comprenant un président et un vice-président et ainsi assurer le maintien au pouvoir de Wade père et fils.

Le 22 juin 2022, la frange violente et extrémiste de l’opposition sénégalaise a initié un concert honteux de casseroles, de klaxons pour absoudre les turpitudes et délinquances à la loi électorale de la Coalition Yewwi.
Pour rappel si la liste nationale titulaire de Yewwi a été incomplète c’est de sa faute comme l’a reconnu le député Ousmane Sonko dans un post publié sur sa page Facebook.

L’erreur a été commise par le mandataire de Yewwi lors du remplacement d’une candidate inéligible de la liste nationale titulaire de la Coalition.
Le Ministère de l’intérieur n’y est pour rien encore moins le Conseil constitutionnel.
Il s’y ajoute que c’est tout faux les affirmations selon lesquelles, c’est la première fois au Sénégal qu’une liste titulaire invalidée est remplacée par une liste suppléante.

Cela a déjà eu lieu dans la Commune de Fandéne lors des élections territoriales de 2014.
Contrairement aux affables de certaines personnes les députés issus de la liste proportionnelle nationale ne sont pas remplacés par des suppléants. En cas de vacance d’un siège de député, il est fait appel en priorité au candidat du même sexe non élu placé en tête sur la liste dans laquelle s’est produite la vacance.
Aucun démocrate digne de ce nom ne peut se réjouir du concert de cynisme et de manipulation des populations par Yewwi.
Les démocrates sénégalais doivent être consternés par le spectacle que leur pays a offert à l’Afrique et au monde depuis plusieurs jours.

Bref, avec une Coalition aussi malhonnête, aussi manipulatrice soutenue par des mercenaires électoraux, des tirailleurs constitutionnalistes, une société civile rentière de la tension et une certaine presse devenue une section politique de Yewwi, le pire est à venir.
Encore une fois, le combat devra être engagé pour protéger la République, la démocratie et l’Etat de droit face à la violence de Yewwi.

Tous les démocrates doivent prendre toute leur part en se mobilisant dans le seul combat salvateur: celui d’empêcher l’arrêt de l’expérience démocratique et de la vie constitutionnelle sénégalaises par la Coalition Yewwi et ses différentes caisses de résonances.

PUBLICITÉ

7 commentaire

  1. Deyssane Macky

    M.Diakhaté-Diakhassé-Tapalé ,le chasseur de primes et de privilèges,chômeur payé par Mme Faye-Sall a repris du service pour blanchir le régime dictatorial et noircir la coalition opposition de Yéwi.
    SHAME ON YOU !!!

  2. dakhine

    Vérité absolue.

  3. Jean

    Comme Seytané les a habitués qu’ils continuent
    Cette partie de partie de l’opposition est affreuse. Le pire c’est qu’elle s’appuie sur une génération analphabète et tout une bande de voyous constituée de politiciens, de journalistes et de soits disant même de la société civile
    Tout sénégalais qui n’en est pas conscient aujourd’hui s’en mordra les doigts demain

  4. jean

    Le seul combat c’est de réfléchir sur la manière d’améliorer la qualité des Institutions de la république sans les décrédibiliser. Tout doit se faire dans la sérénité . On peut être déterminé sans être violent, vulgaire ou je sais pas quel autre attitude désobligeant.
    Penser que cela peut profiter aux opposants relève d’une naïveté primaire. Une fois, lesdites Institutions abimées ce pays restera dans l’instabilité pour l’éternité.
    Allez demander aux pays instables le prix de la paix;
    On peut être ferme et lucide mais pas Cons.
    Ce message aux gens qui suivent la vague sans réfléchir. Il faut pas être des moutons de panurge.
    Que le bon Dieu continue de bénir le SENEGAL
    Jumma Moubarak

  5. KANE ALI

    Ce type est un danger pour ce pays. Il parle trop , il n’est pas une réfèrence . Tout ou tard les gens vint découvrir son vrai visage.

  6. Charles

    IL A POUR RÔLE DE PARLER.
    IL FAUT LE LAISSER LE FAIRE,IL NE VOIT PAS QUE LE PEUPLE SOUFFRE.
    L’ARGENT FACILE EST SA RELIGION,DONC QU’IL PARLE POUR JOUER SON RÔLE.
    TOUT TRAVAIL MÉRITE SALAIRE,MON IL FAUT PARLER.
    COMME UN CHIEN QUI SUIT SON POUR ALLER FAIRE CACA,PARLE ET FAIT PIPI AUSSI.

  7. avocat

    Cet homme a vraiment du toupet ! N’est -ce pas lui qui, le 23 juin 2011, s’égosillait plus que quiconque, à faire passer la volonté de Wade ? C’est lui , fervent défenseur du 3e mandat de Wade, qui inonde les RS de ses torchons pour chercher à nous donner des leçons de morale . Vraiment notre beau pays est entré très loin dans le gouffre à cause de tristes individus comme ce Diakhassé , pardon Diakhaté, qui ose , aujourd’hui qu’il a été chassé comme un malpropre, revenir à la vie pour chercher à noyer le poisson . Les sénégalais ne sont pas dupes ; ils vous traqueront jusqu’au bout et débusqueront bientôt votre jeu funeste. Ils sauront bientôt qui vous paye pour attaquer l’opposition. Voir la tronche de ce genre de margouillat, de mercenaire de la plume me révulse au plus haut point. On comprend mieux maintenant la personnalité sinistre de ce lugubre monsieur qui appartient déjà au passé.