Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

20.000 ha alloués à des étrangers : Birahim Seck invite Macky à revoir le décret d’affectation

Le Coordonnateur National du Forum Civil s’engage à jouer sa partition dans l’affaire des 20 000 hectares de terres du Ndiaél affectés à des investisseurs étrangers. En visite dans la localité sur invitation du Collectif des habitants des 37 villages du Ndiaél, Birahim Seck interpelle directement le président de la République Macky Sall à régler définitivement ce problème en revoyant le décret qu’il avait eu à prendre pour affecter des terres à des Italiens. Le Forum Civil accompagnera ces habitants du Ndiaél jusqu’à ce qu’ils rentrent dans leurs droits, a-t-il fait savoir.

La situation qui prévaut depuis quelques années au niveau du Ndiaél autour de la problématique du foncier ne laisse pas indifférent le Coordonnateur National du Forum Civil, Birahim Seck, qui a fait le déplacement pour écouter les populations de la zone.

Des populations déterminées, Macky invité à revoir le décret

LEs populations continuent de réclamer leurs terres (20 000 hectares) affectées par l’État du Sénégal à des investisseurs étrangers. “Nous avons trouvé des populations déterminées avec plein d’engagement et de conviction, et le Forum Civil compte jouer sa partition en les accompagnant. Mais tout d’abord, je pense qu’il y va de la responsabilité première du Président de la République car cette question ne peut être réglée que par lui. C’est pourquoi nous l’interpellons en lui demandant de revoir le décret qu’il avait eu à prendre pour affecter des terres à des Italiens. On ne peut pas déshabiller ses fils et habiller des étrangers”, a soutenu Birahim Seck, Coordonnateur National du Forum Civil qui estime qu’il est inadmissible aujourd’hui que des morceaux de terres du Sénégal soient entre les mains de sociétés qui sont dans les paradis fiscaux.

Déposséder de force des Sénégalais au détriment des étrangers

Il rappelle que les populations ont besoin de ces terres pour vivre et subvenir à leurs besoins primaires de santé, d’éducation, entre autres, mais aussi, de quoi nourrir leurs progénitures. “Il est vraiment inadmissible que quelque part au Sénégal, on puisse déposséder des populations d’une superficie de plus de 20 000 hectares pour l’attribuer à des étrangers alors que ces populations ont la capacité de pouvoir mettre en valeur ces terres. Vous vous rendez compte, 37 villages avec tout ce que cela comporte comme hommes, femmes, enfants, bétails, qui comptent sur ces terres là pour vivre, on les dépossède au bénéfice des étrangers”, a-t-il regretté tout en exprimant son engagement et la volonté du Forum Civil d’accompagner ces populations afin qu’elles puissent rentrer dans leurs droit.

36 Whatsapp
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    13:57 - 15/04/2021

    Ligue 2: Santy Ngom et Caen se séparent à l’amiable

    Whatsapp
    13:40 - 15/04/2021

    Wari SA : Des travailleurs licenciés coursent leurs droits

    Whatsapp
    13:21 - 15/04/2021

    Trafic de faux médicaments : “Un crime aux effets désastreux”, Me Massokhna Kane

    Whatsapp
    13:05 - 15/04/2021

    Etats-Unis : Un Sénégalais trouvé sans vie, le corps en sang…

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp