​Dr Ibrahima MENDY à Sonko : « La Casamance n’a pas besoin d’une monnaie séparatiste… »
PUBLICITÉ

​Dr Ibrahima MENDY à Sonko : « La Casamance n’a pas besoin d’une monnaie séparatiste… »

« La Casamance n’a pas besoin d’une monnaie séparatiste« , a répondu Dr Ibrahima MENDY à Ousmane Sonko. Le président du mouvement politique “And Defar Sunu Rew” (ADSR), par ailleurs responsable de l’APR dans la capitale du Sud n’a pas apprécié la sortie de Ousmane Sonko à Ziguinchor.

Pour le Directeur de l’analyse de la prévision et des statistiques agricoles (Dapsa) repris par « Exclusif », la monnaie locale que Sonko propose aux Ziguinchorois, est une « monnaie séparatiste« .

Programme de Sonko…

« Le 29 décembre 2021, devant toutes les factions de PASTEF Casamance, Ousmane SONKO, Président de PASTEF et candidat à la Mairie de Ziguinchor pour les élections locale 2022, a présenté son programme appelé BUROK. Un programme qui, du reste n’est pas trop différent des programmes proposés par les candidats à la Mairie de Ziguinchor depuis Monsieur Robert SAGNA jusqu’à Monsieur Abdoulaye BALDE. La seule nouveauté dans ce programme est la surprenante et la dangereuse proposition portant sur la création d’une monnaie destinée exclusivement à la Casamance. Or, La Casamance n’a pas besoin d’une monnaie séparatiste car son développement économique n’est possible que dans le cadre national à travers une monnaie nationale« , a fait savoir Dr Mendy.

« Détruire » la cohésion nationale…

Il poursuit : « Pour une candidature à la Maire de Ziguinchor et donc pour sa propre carrière politique, Ousmane SONKO cherche à dresser les Casamançais contre le reste du Sénégal à l’aide de proposition tendant à détruire la cohésion nationale qui nous est d’une préciosité incommensurable. Ousmane SONKO est encore dans son jeu favori, la manipulation de masse. Car, il sait très bien qu’il n’appartient pas au maire ou à une autorité locale de mettre en place une monnaie ou un autre système d’échange ou de monnayage en Casamance. Seul l’Etat est habilité à créer une monnaie locale ou nationale« .

19
PUBLICITÉ

5 commentaire

  1. Malick

    La monnaie locale complémentaire et citoyenne (MLCC) est, en sciences économiques, une monnaie non soutenue par un gouvernement national (qui n’a pas nécessairement cours légal) et destinée à n’être échangée que dans une zone géographique prédéterminée, généralement à l’échelle d’une ville ou d’une région. Les monnaies de ce type sont une forme de monnaie complémentaire. Ça existe dans plus de 90 pays dans le monde entier

    1. Mamadou Moctar NDIAYE

      Merci pour la gouverne de ces apéristes qui par malhonnêteté intellectuelle ne cherchent jamais à élucider les propos de Mr Sonko et en tirer profit.

  2. Gaye

    Quand des cancres s’y mettent voilà le résultat. tous en parlent ne assurément ne savent pas ce que ça veut dire, ou n’ont jamais vu une monnaie locale complémentaire.

  3. Galoul

    Ma question est :qui est habilité à créé cette monnaie ?

  4. goudiaby

    bravo galoul