Annonces
Annonces
» » » » (Photos+texte): Coumba Gawlo au cœur de la...

(Photos+texte): Coumba Gawlo au cœur de la misère des prostituées de Khossanto

2017-03-29T15:40:30+00:0096 Partages

L’ambassadrice de bonne volonté de l’Onudc, en partenariat avec World Vision,  et  en tant de femme leader dont la voix porte sur le continent,  a fait immersion , le lundi 27 mars dernier, dans le site d’orpaillage de Khossanto,  célèbre pour les activités de prostitution qui y ont cours.

Sur les 87 sites d’orpaillage recensés dans la région de Kédougou, pas moins de 1000 femmes s’activent dans la prostitution forcée. Pour la plupart victimes d’une des traites humaines les plus humiliantes  qui se termine souvent dans ce lieu perdu  , où tout ce qui brille n’est pas forcément or, elles ont écouté et compati au discours de Coumba Gawlo qui est venue , leur tendre la perche pour sortir de l’engrenage dans lequel elles sont maintenues, contre leur gré, par des trafiquants qui usent de subterfuges leur faisant poireauter un avenir de rêve.

Un brin d’espoir quand le gros du lot collera à la Diva voulant, toutes, en intimité, témoigner mais aussi manifester leur accord de saisir d’une telle aubaine pour sortir des griffes des négriers des temps modernes. Destiny, Succes, Hella entre autres, des beautés fragmentées par un destin cruel.

Devant un parterre de filles,  à la fleur de l’âge, provenant essentiellement du Nigéria, avec une colonie burkinabé et malienne, Coumba Gawlo les a rassurées de son soutien, non sans insister  sur l’objet et la nature  du trafic dont elles sont victimes. Dans une de ses diatribes dont elle a le secret, la Diva après avoir versé des larmes au détour du témoignage de la jeune Destiny , âgée de 20 ans , et acheminée par des trafiquants sur les lieux, renouvellera son offre de les aider à sortir de l’enfer de Khossanto, pour celles qui le désirent, avec l’aide de ses partenaires, au besoin les ramener jusque chez elles pour leur permettre  de reprendre le cours d’une vie normale.

Entre témoignages poignants d’esclaves modernes trahies par le souhait de joindre l’Europe et le récit glaçant de prostitués qui assument leur choix,  Coumba Gawlo est parvenue a remonter la filière du trafic,  tenue par des bandits de grands chemins qui font poireauter aux filles une vie meilleure en Europe,  pour ensuite les utiliser comme vaches à lait dans le site nébuleux des mines d’orpaillage de Khosanto.

Auparavant, A diva a été reçue par l’autorité administrative de la région de Kédougou qui a fait l’économie de la situation dans la région.

Le gouverneur de Kedougou qui s’est réjoui de l’engagement d’un tel symbole pour les femmes, a estimé que l’implication de la star internationale aidera l’autorité centrale à mieux cerner le fléau, tout en expliquant que la partition de l’Etat, entre sensibilisation et répression, ne peut suffire  pour endiguer le fléau.

Face à la presse, c’est avec beaucoup de peine qu’elle dira toute sa douleur, sa solidarité, mais aussi son devoir de porter secours à ces femmes, mères. Estimant que dorénavant, pour avoir engagé et gagné des guerres du genre  dans plusieurs pays africains confrontés à ces genres de fléau, ce nouveau combat est un challenge excitant pour permettre à ses sœurs de retrouver leur dignité.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL