Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

+221 33 823 43 43

Médina Mary veut être pris en compte dans le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers

Couly CASSE Couly CASSE 2017-04-20T16:18:29+00:000 Partages
Médina Mary veut être pris en compte dans le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers
Annonces

L’Association internationale pour le développement de Médina Mary (AIMM) plaide pour la prise la prise en compte de ce village situé à la frontière avec la Gambie, dans le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA), a appris l’agence de presse sénégalaise.

L’AIMM qui a saisi les autorités dans ce sens rappelle « la particularité » du terroir de Médina Mary, confronté à un « enclavement administratif et routier« .

Dans un document dont l’APS a obtenu copie, l’association rappelle que grâce au soutien financier de la Suisse (ambassade, communes, sociétés, particuliers), et à l’appui des plus hautes autorités sénégalaises, la localité compte déjà de « nombreuses réalisations« .

Le village dispose en effet d’un poste de santé, d’une école primaire, d’un collège d’enseignement moyen (CEM), d’un poste pluviomètrique de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM) et d’un parc de vaccination de bétail et d’une mini-laiterie.

A cela s’ajoutent une antenne relais de Sonatel, un nouveau bureau de poste, un forage multi-villages, qui alimente plusieurs localités voisines, selon le document, relevant que les populations locales « n’ont plus besoin de traverser la frontière pour se soigner en Gambie, ni utiliser le réseau gambien pour leurs communications« .

Selon l’AIMM, il ne reste plus que le bitumage sur 18 km, de la bretelle n°1 de la RN6 pour désenclaver définitivement la zone, ainsi que la construction des locaux de l’école maternelle, qui jusqu’ici, occupe ceux de l’école élémentaire.

L’érection de Médina-Mary en commune est une doléance récurrente des populations du terroir, rappelle l’AIMM, ajoutant que d’autres projets de l’Etat et de ses partenaires « sont dans le +papelines+« .

Articles connexes

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL