Annonces
Annonces
» » » » » Ligue 1: Paris écrase Bastia et met la pression...

Ligue 1: Paris écrase Bastia et met la pression sur Monaco

2017-05-06T17:33:07+00:0062 Partages

En écrasant Bastia (5-0) lors de la 36e journée de la Ligue 1, le PSG a provisoirement rejoint Monaco en tête du Championnat. L’ASM joue dans la soirée à Nancy.

Dévastés par la défaite à Nice (1-3) la semaine dernière, les Parisiens ont battu la lanterne rouge Bastia ce samedi (5-0), apprend l’Equipe. Ils retardent ainsi le sacre annoncé de Monaco, qui possède également 83 points mais qui a joué deux rencontres de moins. Dans la grisaille parisienne, les joueurs d’Emery ont entamé doucement la rencontre avant d’accélérer au quart d’heure de jeu. Le centre-tir de Meunier a été mis en corner par Leca, ce qui a débouché sur une tête piquée de Silva à côté (17e). Trois minutes plus tard, Lucas a expédié une frappe terrible de près de 30 mètres sur l’arête corse.

Paris a ensuite plié le match en l’espace de trois minutes. Matuidi est passé avec réussite sur la gauche et son centre a été poussé au fond par Lucas au deuxième poteau, Cavani étant trop court dans l’axe (32e). Marco Verratti a ensuite marqué un but de loin qui a été très contesté par les Bastiais (35e, voir par ailleurs). Edinson Cavani a inscrit le troisième, bien servi par l’entrant Guedes (76e), et le cinquième après une erreur de Diallo (90e). L’Uruguayen aurait pu en mettre plus que deux ce samedi soir. Il a été mal placé à plusieurs reprises, il s’est vu refuser deux réalisations (pour un hors-jeu puis pour une main de Matuidi) et a manqué un penalty (80e).

Après avoir remplacé Verratti, Lo Celso a effacé Djiku d’un coup de rein et a piqué son ballon par-dessus Leca avant de voir Marquinhos le pousser au fond (82e). Le jeune Argentin a ensuite tiré sur la barre (85e). Humilié en Coupe de France au Parc en janvier (0-7), Bastia en est encore reparti très chargé…

Le manque de fair-play des Parisiens

Le PSG a marqué un but qui va beaucoup faire parler contre Bastia. Alors qu’ils menaient déjà 1-0, les joueurs parisiens ont une occasion sur la droite de la surface. Matuidi se fait tacler régulièrement par El-Kaoutari mais reste au sol alors que le ballon est renvoyé vers le rond central. Draxler vient auprès de lui. L’Allemand demande à ses équipiers de sortir la balle pour que le milieu international français se fasse soigner.

Mais Verratti est en position de frappe et trouve la lucarne corse à la grande fureur du gardien adverse, qui dégage le ballon dans les tribunes. En effet, ce dernier s’était enquit de l’état de Matuidi, et a ensuite été gêné par Draxler (hors-jeu) qui a appelé les soigneurs. Le but a été validé par les arbitres et le Parisien s’est relevé facilement ensuite, rassurant les joueurs de son équipe. Un manque de fair-play étonnant de la part des joueurs locaux, qui n’ont pas rendu le ballon au SCB lorsque Bengtsson l’a sorti à la demande de Trapp, en seconde période (59e).

Des hommages dans un stade morne

Une semaine après la désillusion à Nice (1-3) et la perte vraisemblable du titre de champion, le PSG était de retour parmi les siens au Parc des Princes. Un stade à moitié vide (moins de 30 000 spectateurs) pour cette rencontre face à la lanterne rouge joué à 17h00 un samedi de week-end prolongé. De nombreux enfants ont été invités par le club pour garnir les tribunes vidées par les abonnés infidèles et ils se sont fait parfois entendre. Lors de l’entrée des joueurs, les Ultras d’Auteuil ont réalisé un tifo en souvenir de leur deux anciens membres Poucky (décédé en mars 2010 après un tabassage en marge d’un PSG-OM) et Momo (ex-animateur de Skyrock). Une minute d’applaudissements a ensuite été respectée pour les 25 ans de la catastrophe de Furiani. Les joueurs corses ont évolué exceptionnellement dans un maillot noir pour cette occasion.

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces