Annonces
Annonces
» » » » Le Concours général célèbre...

Le Concours général célèbre l’excellence, les résultats des examens montrent un désastre

Le chef de l’Etat a présidé hier jeudi au Grand Théâtre de Dakar la cérémonie de remise des prix du Concours général 2015. Un moment privilégié du système éducatif national qui sacre l’excellence et le génie d’une poignée d’élèves formés dans un très petit nombre d’écoles (pour la plupart des écoles d’excellence qui accueillent les meilleurs élèves du Sénégal choisis par des concours très sélectifs).

Le sentiment le plus partagé lors et à l’issue de la cérémonie était la fierté. La fierté de voir des élèves réussir à un concours aussi prestigieux et recevoir leurs distinctions des mains du Chef de l’Etat. Mais cette euphorie élitiste partagée entre élèves du Prytanée et de Mariama Ba, doit-elle nous éloigner de la réalité de notre système éducatif? Du vrai système constitué des centaines de milliers d’écoles où le niveau est inexistant pour ne pas dire trop bas.

Les écoles publiques comme privées où des milliers d’élèves peinent à recevoir des apprentissages normaux (on ne parle pas encore de qualité). Des élèves qui n’atteignent même pas le quart du quantum dévolu aux heures d’enseignement du fait de grèves intempestives et d’absences injustifiées faute de contrôle. Des élèves qui étudient sous le vent et la poussière dans des abris et huttes et qui au lieu d’être formés sont plutôt déformés par des enseignants dont la formation laisse à désirer.

Il est certes bon de fêter l’excellence à l’occasion du Concours général mais il est primordial de faire en sorte que l’équité, une des composantes du Paquet (Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence) qui est la référence en termes de politique éducative, soit au rendez-vous et que tous les élèves du Sénégal, qu’ils soient à Mariama Ba ou à Saré Bodio Firdou dans le Myf aient leur chance d’être distingués au Concours général.

Annonces
Annonces

5 commentaires

  • sl
    31/07/2015 12:46

    Vous pensez qu'on peut réussir dans ces conditions

  • mbayd
    31/07/2015 14:51

    les conditions etaienent pires jadis et ils ont tous réussis .volonté monsieur.

  • babacar diallo
    31/07/2015 21:45

    avant de critiquer il faut d'abord connaître les tenants et les aboutissants!

  • kouachi
    31/07/2015 23:07

    Ce qui se passe à l'I.A de PIKINE-GUEDIAWAYE est inadmissible! Des retraités convoqués pour la correction du BFEM, des jurys avec un seul correcteur dans une discipline, qui corrige(bâcle) plus de 700 copies en 2 jours, alors que certains profs sont laissés en rade du fait d'un manque d'organisation totale lié à une incompétence notoire de leur part. Les autorités doivent regarder du coté de cette structure, il s'y passe des choses pas du tout net! L'examen est une chose trop sérieuse pour être confié à des amateurs.

  • alima diop ndom
    31/07/2015 23:18

    pourtant les filles de mariama ba viennent de ttes les regions du senegal de meme k le prytanee

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces