Annonces
Annonces
» » » » Karim Wade: Les bons comptes d’un destin...

Karim Wade: Les bons comptes d’un destin présidentiel, Par Gaspard Kamara

Cette contribution n’est une réclame et encore moins un texte de propagande mais juste un constat que l’histoire du Sénégal refusera forcement d’omettre. Karim Wade est devenu incontournable dans le «who’s who» des personnalités les plus marquantes de la vie publique. Il charrie toutes les passions, qu’elles soient positives à son endroit, ou, au contraire, révélatrices d’un potentiel électoral qui fait peur.

Dans le premier cas, il engrange de bons points liés au fait qu’il symbolise la vision, l’énergie et les forces de proposition qui faisaient la marque de fabrique du régime de son père ; Il est aussi le prototype du présidentiable qui va bénéficier de la fameuse «prime au supplicié» que les électeurs sénégalais accordent systématiquement aux leaders poussés vers le bûcher par le régime en place. Les Sénégalais ont de la sympathie pour ceux qu’ils croient victime (s) d’une injustice.

Dans le second cas de figure, ses détracteurs recherchent chaque jour à convaincre de sa culpabilité. Ils se sont jetés sur l’affaire des «Panama papers» pour administrer à l’opinion du valium pour faire oublier la pré-condition à une condamnation: des preuves. Ils découvrent avec effarement que l’homme gagne en popularité, que des franges de plus en plus importantes de la population voient en lui une alternative crédible à ce qu’ils voient se dérouler sous leurs yeux mouillés par des larmes de déception et le cœur meurtri par la déception qui les habite.

Le Pds, principal parti de l’opposition, en a fait son candidat à la prochaine présidentielle ; les mouvements de soutien en sa faveur se multiplient, la moindre des audiences (pas visites car la nuance est importante) qu’il accorde à ses visiteurs fait les choux gras de la presse. Pas fous pour un sou, les éditeurs de presse ont si bien compris le sens du vent que les «unes» de leurs journaux ont installé une pavlovienne « karimania » dans l’esprit de leurs lecteurs. La moindre ampoule de lampe grillée dans sa cellule de Rebeuss fait l’objet de commentaires, sans oublier les arcs-en-ciel qui illuminent de temps à autre le ciel du «dossier Karim Wade», comme cette abracadabrantesque «médiation» du Qatar pour le libérer. Refus naturel du principal concerné, si l’on se fie aux commentateurs qui suivent son affaire comme, de l’autre côté, on reprend les mauvaises habitudes ! Bref, pire qu’un caillou dans la paire de babouches du premier d’entre nous, c’est une poutre dans l’œil des vainqueurs de mars 2012.

Trois années se sont écoulées depuis que Karim Wade purge stoïquement la peine qui lui a été infligée par une juridiction d’exception. Qu’on l’aime ou pas force est de reconnaitre, qu’au finish, Karim Meissa Wade a la baraka d’engranger de plus en plus de potentielles voix, sans bouger de sa prison. A qui la faute ? On a créé une bête politique, une machine électorale et un recours pour bon nombre de ses compatriotes désemparés par une conjoncture moribonde, des chiffres sur l’économie qui ne correspondent nullement au vécu des populations, l’absence de perspective, et la lenteur dans la prise de décision propre aux leaders qui peinent encore croire qu’ils sont au pouvoir. Ils sont dans la contemplation ; la jouissance des ors du pouvoir et l’obsession d’un second mandat. 

Ce métis qui a connu une enfance et une jeunesse plutôt heureuse et dont les troubles souvenirs ont été effacés par la victoire historique du Président Wade en 2000, aura finalement connu tous les succès.

Unique fils de WADE…
Le président Wade, figure emblématique de la politique africaine est à jamais gravé dans les mémoires. Nonobstant d’être son fils, le célèbre détenu a la lourde charge d’assumer l’héritage politique.

PARCOURS FULGUREUX…
Il connaît le monde de la Finance, les arcanes des lieux de décision sur l’international, les affaires gouvernementales dans des domaines stratégiques. Il reçoit, sans distinction de rang ou d’origine et l’on vient d’apprendre qu’il converse avec ses hôtes dans un Wolof châtié, une ancienne tare qui figurait en bonne place dans le réquisitoire élaboré par ses adversaires pour le couper de ses bases affectives. Bref les faits sont constants : Karim Wade a percé !

Beaucoup d’hommes politiques évoquent, parmi leurs plus grands regrets, le fait de n’avoir pas pu faire profiter leur succès  à leurs parents directs. Ce ne fut pas le cas pour Karim à l’endroit de qui le président en exercice avait alors lancé : « je dirais à ta maman que tu as bien travaillé ! » Là se mêlent l’affection paternelle, les félicitations d’un chef à son subordonné et une certaine incitation à l’innovation et le succès dans les entreprises. Mais qui ne veut rien voir ne verra rien ! La haine voile les cœurs et annihile les esprits.

 Il a été défendu par le président Abdou Diouf qui déclarait,  que le portefeuille qu’il a eu à diriger en tant que ministre du Plan fut plus volumineux que le département du ministre d’Etat chargé des Infrastructures, de la Coopération internationale, des Transports aériens et de l’Energie. L’ancien président invitait même les Sénégalais à «relativiser» leurs critiques contre la taille du ministère de Karim Wade même si l’adversité entre l’ancien secrétaire général de l’Oif et le « Pape du Sopi » restera dans les annales.

KARIM LA SURPRISE !
Le samedi 30 juin 2012, contre toute attente, Karim Wade rentre au Sénégal et reçoit sa convocation par la section de recherche de la gendarmerie nationale. La suite est connue. Il en profitera pour se créer une virginité politique.

Celui qui avait du mal à rassembler le monde autour de lui devient le chouchou du peuple ; un bain de foule lui est réservé à chaque audition. L’opposant Karim Wade devient populaire d’avantage chaque jour d’avantage et, manifestement, il y prend gout ! Il a compris, comme disait l’autre, que la prison est un raccourci vers le pouvoir. Tout ce que ses précédentes positions dans le dispositif de son père ne lui avaient pas permis d’avoir, il l’obtient gratuitement, sans claquer les doigts !

Il n’est plus seulement le fils d’Abdoulaye Wade, mais l’espoir d’un peuple, n’en déplaise à ceux qui peuvent voir le soleil à midi, au cœur de la saison sèche.
Le 17 avril 2013 Karim Wade est incarcéré à la MAC de Rebeuss. Cette date est marquée dans l’histoire car elle est l’anniversaire de la rencontre entre Cheikh Bethio Thioune et Serigne Saliou Mbacké d’une part ; et la rencontre entre Karim Wade et Cheikh Bethio puisque ce dernier retrouve la chambre dans laquelle le guide des « Thiantacones » a séjourné quelques temps auparavant.

Le plus dur pour un prisonnier c’est de penser à sa famille ; quand il en a une, qu’il laisse dehors sans soutien, sans affection marqués physiquement

Encore une fois Karim le chanceux est épargné; son épouse est décédée, et ses enfants trop jeunes pour réellement comprendre ce qui se passe, sont entre les mains de leurs grands-parents. Alors que lui reste-t-il à faire ? Prier, lire, méditer et faire du sport ; Recevoir des cadeaux des autorités religieuses. Recevoir les visites du sénégalais lambda qui ne pouvait l’approcher naguère. Surtout, se préparer aux joutes électorales qui l’attendent.

Karim entreprend en prison un voyage qu’il n’a jamais eu les moyens de se payer. Un voyage à l’intérieur du Sénégal profond qui défile devant lui au gré du sablier, maître de la peine de six ans de prison

IL ASSUME ET ASSURE…
Le 23 Mars 2015, le verdict tombe, Karim Meissa Wade est condamné en compagnie de deux de ses co-inculpés qui ont eu le tort de compter parmi ses proches ! Sans lui jeter des fleurs, je ne connais pas beaucoup d’hommes qui, après un tel vécu, purgeraient leur peine avec autant de dignité et de réserve. Je suis de ceux qui pensaient qu’il aurait craqué ou bien utilisé les canaux sociaux traditionnels pour négocier une liberté provisoire. Mais non ! Toujours le même sourire aux lèvres et le même calme. Il a compris qu’il est devenu encombrant pour ses geôliers et ne fait rien pour leur faciliter la tâche car son absence physique de la scène politique est compensée par le halo médiatico-politique qui l’entoure maintenant.

Quel que soit le camp auquel on appartient, l’homme Karim Wade ne laisse plus indifférent. Sa bonne étoile a commencé à briller quand on s’est rendu compte que, finalement, le président Wade n’était qu’un prétexte au destin particulier de cet homme. L’avenir est tout tracé ; un avenir, si proche. Aux urnes, citoyens !

Gaspard Kamara
Administrateur PVD
Point E

[email protected]

Le contenu que vous venez de lire est une contribution:

L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.

Senego.com n'endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d'utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l'information et l'utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d'utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.

Annonces
Annonces

30 commentaires

  • Petit
    07/05/2016 17:24

    No comment. Tout est vrai et bien dit. Karim futur président. Ces détracteurs ont fait sa campagne

  • sofi
    07/05/2016 17:47

    jamais de la vie khana yne dangne beug gnou d nak????? limou dieul rek doyoule? khana bouboba Senegal laye mom

  • makhou
    07/05/2016 18:08

    sofi mais tou les politicien son des voleurs mem macky Sall donc mem macky da diapeu karim mais amoul preuve 100 pour 100 donc bayi gou nianal karim mou gueneu nekeu presi inshalla

  • Mod
    07/05/2016 18:10

    Karim est déjà président de par sa popularité, qui s’est cultivée de manière spontanée. Son silence qui perce les oreilles.

  • sam le pirate
    07/05/2016 18:33

    :( (PVD ?)Cela ne me surprend guere que Modou KARA via une de ses moutons qu’est l’auteur de ce torchon d’article,reactualise en ces moments son soutient au gros voleur,karim wade.Encore une fois ce pseudo-marabout nous demontre ses dons d’expert en manipulation.Mais la ou je ressent de la pitie pour ce faux General mais vrai clown,est son incapacite depuis tout le temps qu’il est present sur la scene politique,d’au moins une fois s’exprimer en PUBLIC de maniere coherente,pertinente et benefique pour le pays et donc pour le peuple.A ce que je vois,sa revocation de fonction d’ambassadeur par le president de la republique pour faute professionnelle lui est restee a travers de la gorge jusqu’a le pousser en a arriver a cette extreme qui est de s’allier avec ce DIABLE,ce BOURREAU du peuple qu’est Karim Wade.Kara du moment que tu es incapable d’ECRIRE,de LIRE mais sutout depourvu de connaissances dignes d’un homme d’Etat,les senegalais comprennent en tant que chef parti,le POURQUOI de ton obsession a chaque presidentielle de te positionner derriere quelqu’un que ton inexacte intuition te propose malgre que tu souffres d’un ego surdimentionne chronique.Mon conseil pour toi et ton parti le PVD est que vous devez enfin songer a prouvoir une brave dame,une intellectuelle de grande dimension,ta femme Sokhna Dieng pour qu’elle brigue la candidature de votre parti a la presidentielle de 2019 en lieu et place de ce voleur(karim) que tu ne cesses de t’agripper pour la simple raison qu’il cache un butin immense et meme colossal qui te donne des idees pleines la tete.Car apres tout,avec sa bonne connaissance de la langue de Moliere,de la politique,de l’administration et des medias,c’est a elle que toute l’opinion nationale doit tes communiques et tout ces articles venant du parti comme celui-ci que nous venons juste de lire en dessus meme s’il est signe au nom d’une structure sanitaire(??)(mdrr…!!!),une maniere peut-etre pour madame de garder sa modestie qui pourtant contraste beaucoup avec les envies de showman de monsieur. :(

  • oiur
    07/05/2016 18:44

    Karim sans avenir politique

  • teranga
    07/05/2016 18:52

    de toute façon macky n’ai pas fou pour libérer karim sais que karim va lui ramener à la retraite donc il le laisse en prison

  • bas
    07/05/2016 18:52

    Karim presidente

  • lamine
    07/05/2016 19:32

    je ne crois pas . il a volé avec une ruse extraordinaire. je dirais même que c’est du gaspillage parvenu’il dissimulé l’argent dans les paradis fiscaux dont au moins le tiers pourrait être très utile pour notre pauvre pays. Ceux qui nous gouvernent font aussi la même chose

  • boye bandi
    07/05/2016 19:51

    sofi liga wakh loula si worr domaram

  • Mamadou Diop.
    07/05/2016 20:16

    On nous parle de bne gouvernance alors que Macky sall est associé pour des raisons opportunistes au PS qui nous a mené au ppte(pays pauvre très endetté) avec près de 3 milliards de dollars d’endettement sans impact sur l’économie du pays.. Dites nous qui a fait mieux que Wade au Sénégal en matière d’infrastructures ! Ou on pratique la justice pour tout le monde ou on nous fiche la paix et que l’on ne nous prenne pas pour des imbéciles. Ressentiment +calcul politique +acharnement =maintien en prison de Karim meissa Wade

  • dingiswayo
    07/05/2016 20:19

    Libre à chacun de rêver mais cet article pue la manipulation à mille lieues à la ronde.
    L’origine même de ce torchon propagandiste est sujet à caution, le PVD de Kara.
    Karim a été condamné pour ENRICHISSEMENT ILLICITE, je ne sais pas si les gens savent ce que c’est de passer en jugement et d’être condamné.
    L’auteur de cet article montre encore que le développement se passe d’abord dans la tête.
    Quelqu’un qu’on n a jamais vu se battre avec les militants du PDS aux temps des manifestations de rues, quelqu’un qui n’est apparu ici qu’en 2002 une fois son pater fait president, Quelqu’un qui doit sa trajectoire dans le gouvernement au seul fait qu’il est le fils du président. Quelqu’un qui n’a jamais dirigé une banque, une compagnie d’assurances, rien du tout, simple courtier en banque bombardé par son père ministre des transports aériens, de la coopération internationale, de l’aménagement du territoire etc. Juste pour qu’il capte toutes les sources d’entrée de l’argent.
    Que des sénégalais puissent vanter son expertise montre le dédain de soi dont font montre certains.
    Ce que Karim a fait dans ces ministères, le plus nul des sénégalais ferait mieux.
    A ces laudateurs attirés par l’odeur du fric bien planqué par karim en attendant sa sortie, nous disons: nous préférons quelqu’un qui peut se prévaloir d’avoir partagé avec nous les moments durs de notre passé récent, quelqu’un qui s’est fait lui_même par ses propres efforts et non par le piston éhonté de son père.
    Croire que les sénégalais voient en karim un sauveur permet de se donner du courage mais il serait bon de comprendre la sociologie du peuple.
    Libre à chacun de croire ce qu’il veut mais moi je considère que Karim n’aime pas le Sénégal, il veut juste s’enrichir.
    En 2019, je ne voterai pas pour l’APR inchalla, mais sachant que karim, un voleur international condamné ne peut en aucun cas être president, je me ferai moins de soucis.

  • Caton le Censeur
    07/05/2016 20:35

    le jour (impossible heureusement) où karim sera élu président, je saurai alors que ce pays a mérité mille fois d’avoir été colonisé et abruti par la France, nous méritons amplement notre sort fait de pauvreté et de gaspillage.
    Un pays qui se permet une chose pareille n’aurait jamais dû être indépendant, il aurait dû continuer à servir la France. Ce pays est fait pour être dominé, il ne se voit pas maître de son destin, il a peur de choisir son destin, il mérite amplement.
    Pourquoi certains sénégalais ont-ils une si piètre opinion d’eux_mêmes qu’ils en sont enclins à porter au pinacle un inconnu apatride, qui n a aucun fait d’arme connu à part détourner intelligemment nos ressources pour les planquer en lieu sûr? vaste question.

  • birame ndoye
    07/05/2016 21:13

    SEUL LE TOUT PUISSANT CONNAT LE ET LES FUTURS PRSIDENTS CAR C’EST LUI SEUL QUI DSIGNE. TOUT LE RESTE N’EST QUE SECULATION. NUL NE SAIT CE QUE DEMAIN SERA FAIT ENCORE MOINS QUI SERA EN VIE. CESSEZ DE VOUS ETRIPER CAR SEUL DIEU SAIT.

  • momo
    07/05/2016 21:43

    ALLAHU AKBAR celui qui a ecrit cette merde tu as senego et les senegalais qui utilisent tjrs leurs neuronnes ont dans la conscience les milliards tombes du ciel et de la terre dans les saloperies de paradis fiscaux.Karim egal bureau de vote perdu oufff quel peur ..k tous les kara ou caca que je vous rappele a vote pour diouf contre wade lors de l’alternabce s’engenouille devant Karim mais nous vrais vrais nitt ndiaye ON V UN SENEGAL QUI AVANCE AVEC DES IDEES ET NON AVEC DES SANT DES FILS DE DES NDIGUEULS DES FOU DU ROI .vous etes pire qu »une pute qui voit une belle bite

  • bro
    07/05/2016 21:58

    je suis Karimiste vous ts Karimiste nous sommes Karimiste vive Karim prsident kou tatiou woul niou diay bay dieund KO bonbon

  • ndakarou
    07/05/2016 22:56

    Vive Karim président

  • Diop le sud-africain
    07/05/2016 23:21

    Le journaliste Adama gaye nous avez elucide sur la grande corruption qui gangrene le pouvoir de Mr et Madame wax waxett. 24milliards de non franc remis a Barra tall sans explications; 12milliards de nos francs, recemment,payes a un certain entrepreneur ivoirien du nom de Adama mencido;50millions de nos francs remis a Balla gaye ,selon le litter,par Alioune salle lors du referendum;29milliards de nos francs remis a une famille religieuse lors de leur ziar annuel de cette annee par Mr wax waxett lui-meme;El pistorelo avait dit que l’argent aller couler a flit durant le referendum et effectivement plus de 7milliards du contribuable senegalais not ete distribues a leurs amis pour at tired leurs votes.A cela s’ajoute l’arnaque du ciel et qui abouti a l’arrestation et la mise en detention de Mr Lamine diack qui a avouer devant le juge francais d’avoir utiliser l’argent de la drogue des mafias russes pour financer la campagne electorale de kor mareme wax waxett salle de 2012 pour detroner un pouvoir legalement elu.LA preuve en est que l’etat du Senegal a peur d’extrader Diack-fils qui est recherche par interpole.Ses revelations pouraient avoir l’effet d’une bombe.Chers amis n’oublions surtout pas le cas Seydou kane,l’ami personnel de Kor mareme Faye,qui apparait sur la liste de Panama-papers.Cet homme,parait-il,a defraude le Senegal des milliards et a des comptes offshores.Wade et son regime nous avaient soutire du sous-developpement et nous avaient propulse des lendemain meilleur,le Senegal avance lentement mais surement. Depuis 1960 jusqu’a nos jours le Senegal n’avait jamais atteint ce niveau.Karim avait apporte son savoir-faire et avait attire des investisseurs qui venaient de partout.Regarder autour de vous et vous ne verrez que les realisations de Wade.Mais vous qu’avez vous fait?;qu’avez vous realise? si ce n’est que des poses de premiere pierre, il y a une penurie de pierres au Senegal depuis l’avenement de Mr wax waxett. We will strive for Karim meissa wade,we will support him all the way INCHA-ALLAH like it or not,we won’t give up.KARIM FOR PRESIDENT.

  • Diop le sud-africain
    07/05/2016 23:33

    IL n y a aucun doute que tot ou tard Macky sera traduit en justice un jour;Mareme devra s’expliquer devant un juge ;ne parlons pas de son frere Alioune et ses subordonnes.L’affaire de la societe Petrotime est edifiante de la malversation financiaire de nos gouvernants.La pauvrete est devenue maintenant une affaire de classe categorisee,les senegalais ne mangent plus a leur faim.

  • dieukeur
    08/05/2016 00:32

    @Diop le sud africain khawma rek loutakh tout le temps tu raisones tres betement.je pense que c parce que tu ne vie pas au Senegal motakh tu te fiches que nous le peuple avons perdu des centaines de milliards que nous a vole domeram bi di karim wade.tu nous en merde avec ce fils de pute que tu veux comme president dans un pays ou tu ne vis plus.

  • mbourois
    08/05/2016 01:26

    Karim prsident

  • MBEUR
    08/05/2016 07:34

    vous nous emmerdez avec votre discours

  • vérité
    08/05/2016 08:22

    Macky est pire que , tu distribue du gauche à droite des milliards à ses proches au moment où le sénégalais x ne mange pas à sa faim .

  • fatou Amar
    08/05/2016 08:38

    Merci Monsieur Camara tout est bien dit. Que Dieu te bnisse. vous avez relat toute la vrit , encore un grand merci.

  • best
    08/05/2016 10:21

    niomi neene leu je vote tu votes il vote nous votons vous votez ils profitent

  • cabdoulahi
    08/05/2016 13:40

    yague bawoule darra yalla mougne katyi la andal té karime mougne katla

  • BREF
    08/05/2016 15:01

    Ton pre est pass par la avant de devenir prsident mounieul rek tu seras le prsident du Sngal inchalla 2019 n’est plus loin

  • zèbre
    08/05/2016 15:07

    C’est kara qui t’envoie. Mais dit lui que ni karim et ni lui ne seront pas présidents du Sénégal. Inchaallah.

  • sofia
    08/05/2016 20:02

    @ boy bandit rek mo meuneu defendre le plus grand grand voleur de la republique. faites chiez yawe ak karim paradis fiscal.

  • mamy
    03/06/2016 21:19

    Ce qui dise que Karim ne serai pas président détrompez le destin de cet homme est déjà tracé nul ne pourrais changer ça

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL