Annonces
Annonces
» » » » » » Italie-Mamadou Khouma à la Commission...

Italie-Mamadou Khouma à la Commission électorale: « si Macky Sall ne prend garde,… »

2017-03-05T23:31:07+00:0089 Partages

Les cartes d’électeurs ont créé un tollé sans précédent en Italie et un peu partout dans la Diaspora. Les ressortissants sénégalais ont exprimé leur ras le bol sur un copinage qui ne dit pas son nom, avec uniquement des membres du parti de l’Alliance Pour la République (APR) qui sont inscrits dans les listes. Sur près de cinquante mille (50.000) sénégalais, le nombre des inscrits est en deçà, rapporte la source de Senego. 

Souleymane Ndoye, médiateur linguistique culturel basé en Italie depuis quatorze (14) ans ne s’est pas débiné et a remarqué, comme l’ensemble de ses compatriotes des irrégularités:

« On a constaté des dysfonctionnements dans le travail des  commissions chargées de confectionner les cartes d’électeurs.  Elles s’installent dans les localités où il n’y a que des militants de l’APR. Pour jeter de la poudre aux yeux aux concernés, ils leur demandent de faire des listes pour les inscriptions et après, ils utilisent des prétextes fallacieux, comme quoi les listes ont été perdues .

De l’autre côté, ils inscrivent leurs militants et toutes les personnes susceptibles de rejoindre leur parti. Ce qui s’est passé à Sarsari, (Ndlr: une localité de Sardaigne),  est scandaleux », se désole Monsieur Ndoye, au micro de Senego.

A l’en croire, la Commission, sensée loger à l’hôtel car elle est prise en charge par l’Etat, prend ses aises chez un membre de l’APR. « Elle travaille la nuit avec des listes pré-établies, ce qui est aberrant », fustige ce dernier.

Un autre ressortissant sénégalais, en Italie depuis 1990, Mamadou Khouma, « est tombé des nues » , selon ses propres mots. « Depuis l’e Président Abdou Diouf, je n’ai jamais vu une commission chargée des inscriptions sur les listes électorales avoir un comportement pareil.  Leur démarche est purement partisane. J’ai joint l’ambassadeur du Sénégal en Italie, pour des explications, il me dit qu’il envoie les commissions où il veut avant de me raccroche au nez… », s’est plaint ce dernier à Senego.

Mamadou Khouma informe qu’ils sont en train de se mobiliser pour faire face à cette injustice. Il affirme que ceux qui dirigent ces commissions sont en train de gâter le travail du Président Macky Sall. Et il lui demande d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard.

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL