Annonces
Annonces
» » » Structures de santé du Sénégal : les malades,...

Structures de santé du Sénégal : les malades, les accompagnants décrient les mauvais comportement des agents de santé

Des structures sanitaires ont été choisies dans 10 localités (Dakar ville, Dakar banlieue, Fatick, Saint-Louis, Kébémer, Commune Diokoul Ndiawrigne, Tambacounda, Kédougou, Kolda, Ziguinchor) pour mener une enquête sur l’accueil dans ces structures. Il s’agit précisément de l’accueil classique, l’accueil des urgences, l’accueil des malades hospitalisés et le comportement du personnel des structures, l’observation s’est faite dans 27 structures sanitaires du Sénégal (8 hôpitaux, 9 centres de santé et 10 postes de santé.). Elle a été conduite par la CICODEV (Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et développement)

Dans le cadre de sa campagne « Pérennisons la CMU », la CICODEV  a mis en place des observations de la CMU dans 10 localités du pays. Dans ces localités où 27 structures de santé ont été visitées, plus de 54% des agents d’accueils ont déclaré n’avoir reçu aucune formation en accueil.

L’accueil qui est un élément fondamental dans la guérison d’un patient est devenu le mal des patients. Presque toutes les postes de santé visités ne disposent pas d’accueil d’urgence et les lits dans les salles d’hospitalisation n’étaient pas en quantité suffisante.

Des patients interrogés lors de l’enquête ont déclaré qu’ils ont peur de se rendre dans une structure de santé à cause de la qualité de l’accueil et plus de 54% des agents d’accueil interrogés ont déclaré n’avoir reçu aucune formation en accueil.

Les résultats obtenus lors de l’enquête sont alarmantes. Seules 33, 3% des structures observées disposent de panneaux d’orientation comprenant des images. Globalement 18,5% n’étaient pas propres et accueillent les patients avec une mauvaise odeur.

L’analyse des résultats de l’enquête-observation a amené la CICODEV à faire des recommandations au Ministère de la santé et de l’action social et aux structures de santé. Il s’agit de mettre en place pour toutes les structures de santé d’un guichet d’accueil pour les urgences, de faciliter l’orientation des usagers de tous statuts à l’entrée de la structure, d’élever la propreté et l’hygiène au rang de priorité sans compromis de toutes les structures sanitaires et afin mettre en place un service de restauration dans les structures sanitaires afin de donner une alimentation saine et équilibrée aux malades hospitalisés.

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • raki
    13/05/2016 09:45

    Bien voila un point tres tres important dieuredieuf wa SENEGO.L’accueil dans les structures de santé ,motakh ma ragalone hopital senegal, fi ci italie la ou je suis hospitalisée depuis des jours c comme stu es chez toi walahi toubap yi gnognou gueune KHOLE fouf ,que ce soit l accueil , la facon dont ils te traitent te dougnou seukeut ,dou gnou diambat moi en personne lolou moma yem.Quand je suis arrivée j etais dans un etat critique ,legui alhamdoulilah ya du mieux .en tout cas dé dina king fadh palace bobou hopital yi gnoko gueuna set defena ceux qui sont ici ne me dementent pas.ces jours ci j en discute avec mais mes amis pourquoi gouvernement senegal di deff khaliss ci aye domaine de lutte akki grand théâtre te structures de santé yi nekk fouf li gueuna prioritaire. Lolou rek moma diakhal te diakhal
    gneup,esperons que situation
    bi dina améliorer wou un peu mouye gnak set gui,ak mauvaise odeur bi.guene balma wassalam

  • deug
    15/05/2016 00:57

    Les toubabs vont tout métier par amour et nous pour l’argent c’est pourquoi il ya de plus en plus les moins qualifiés .

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL