Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
» » » » » Projet de code de la presse : Le Synpics pour le...

Projet de code de la presse : Le Synpics pour le vote de la loi avant la fin de la législature

2017-06-02T21:32:48+00:0019 Partages
Annonces

Le secrétaire général du Syndicat national des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics) s’est félicité de l’adoption, par le gouvernement, en Conseil des ministres, du projet de loi portant Code de la presse. Ibrahima Khaliloulah Ndiaye demande toutefois aux autorités d’achever le travail avant la fin de cette législature.

Le Conseil des ministres a adopté, mercredi, le projet de loi portant Code de la presse. Le secrétaire général du Synpics, Ibrahima Khaliloulah Ndiaye, s’est félicité de ce « premier pas ». « Il faut s’en féliciter, s’en réjouir et reconnaître que les autorités ont tenu parole sur ce plan. C’est vrai que le code n’est pas encore adopté, mais étant un projet du gouvernement, il fallait d’abord qu’il soit adopté en Conseil des ministres avant qu’il ne soit déposé à l’Assemblée nationale », a ainsi réagi le secrétaire général du Synpics.

Ibrahima Khaliloulah Ndiaye a incité, par ailleurs, le gouvernement à presser le pas pour le reste.  « Nous arrivons presque à la fin de cette législature. En juillet, nous serons en campagne pour les législatives. Si le gouvernement veut vraiment faire adopter le projet de Code de la presse, c’est le moment parce que Dieu seul sait de quelle majorité sera faite l’Assemblée nationale à l’issue des élections du 30 juillet », a estimé le patron Synpics.

Ibrahima Khaliloulah Ndiaye garde toutefois espoir qu’une session d’urgence sera convoquée à l’Assemblée nationale pour que le travail puisse être terminé. « Nous restons vigilants parce qu’il s’agit d’un combat de longue haleine qui demande l’engagement et la mobilisation tous. Aujourd’hui, tout le monde est sensibilisé et convaincu de la nécessité d’adapter ce code qui ne va pas résoudre tous nos problèmes mais qui apportera certainement des avancées sur la profession », a déclaré le secrétaire général du Synpics qui se dit optimiste pour la suite. Selon lui, une fois voté, il faut que le code puisse être promulgué rapidement par le président de la République et publié au journal officiel. (Soleil)

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces