Annonces
Annonces
» » » Ousseynou Niang Diallo, chef service élevage de...

Ousseynou Niang Diallo, chef service élevage de Dakar :  » Je n’ai pas dit que 35 tonnes de viande d’ânes sont en circulation à Dakar « 

L’abattage et la vente de viande d’ânes fait depuis quelques jours La Une de la presse. L’on signale ça-et-là des individus surpris entrain de dépecer des ânes. La gendarmerie de Yarakh est parvenu à arrêter un homme qui s’adonnait à cette à cette basse besogne au Technopole. Nous avons essayé de comprendre comment ces individus parviennent à commettre ces actes alors qu’il y a un service chargé de contrôler les abattages d’animaux.  Pour ce faire nous avons posé trois questions à Ousseynou Niang Diallo, au chef du service départemental de l’élevage. 

A propos des 20 tonnes de viande d’âne saisies depuis le début de l’année, quel rôle y avez-vous joué?

Effectivement, 20 tonnes ont été saisies. Cette viande était conservée et devait être exportée. C’est cette exportation qu’on a refusé d’avaliser. Par contre, une partie de la presse a relayé que j’ai parlé de 35 tonnes de viande d’ânes en circulation dans les marchés de Dakar. Ce n’est pas vrai. A propos de ces 20 tonnes, une partie est allée à l’alimentation des chiens, une autre à celle des animaux du parc de Hanne.

Pourquoi votre département peine t-il à assurer un contrôle adéquat?

Nous avons un ultime défi. Après ma prise de fonction, nous avons commencé à essayer de connaître les gens qui vendent la viande d’âne et ça se passe toujours comme ça. Après cela, nous allons vérifier la provenance de la viande. Tous les jours du lundi au jeudi, nous sommes sur le terrain à faire le contrôle dans l’ensemble des marchés de Dakar qui sont au nombre de 25. Mais en ce moment, notre souci est que nous ne sommes ps nombreux. Sachant que nous devons faire le tour des dibiteries, des boucheries, des vendeurs ambulants qui utilisent des chariots etc. Et je signale que nous contrôlons toutes les denrées alimentaires d’origine animale, à savoir lait, œuf, lait caillé, poulet etc. Pour résoudre le problème, un travail est entrain d’être fait pour renforcer l’effectif, car le ministère procède à des recrutements.

Comment se passe le contrôle sur ces différents ces sites?

Nous sommes souvent en casquette et Lacoste blanc sur le marché. C’es pour cela que nous ne sommes pas connus.  Nous contrôlons les vendeurs de viande pour voir s’ils sont bien portants, s’ils sont autorisés à vendre la viande, s’ils manipulent bien la viande, le matériel utilisé, leur comportement et autres.

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL