Annonces
Annonces
» » » » » Ousmane Faye : « l’opposition se...

Ousmane Faye : « l’opposition se défausse sur Abdoulaye D. Diallo pour justifier ses défaites… »

« Abdoulaye Daouda Diallo vient de quitter le ministère de l’Intérieur qu’il a dirigé avec dextérité pendant quatre ans. C’est le lieu de lui rendre hommage pour le travail qu’il a abattu dans la gestion de ce Département très complexe tant au plan sécuritaire et politique », reconnait Ousmane Faye,  le Président coalition Manko Watu Sénégal, dans un communiqué parvenu à Senego.

Le Président de la coalition Mankoo wattu Senegaal en veut pour preuve le taux de participation très élevé de près de 54% aux dernières élections législatives du 30 juillet dernier.

Une première, selon lui, dans l’histoire politique du Sénégal précédée par une refonte partielle du fichier électoral qui a enrôlé plus de 6,5 millions d’inscrits dont 80% ont reçu leurs cartes avant le scrutin en un temps record . « Même si la refonte du fichier a quelque peu connu des contestations de la part d’une certaine frange de l’opposition. De la même manière, il a su gérer avec la justesse nécessaire le dossier inédit des 47 listes », renchérit-il dans le document.

Le coordonnateur du FPDR qui ajoute à ses prouesses la gestion des 47 listes pense qu’Abdoulaye Daouda Diallo a su réussir l’organisation des élections malgré quelques couacs inhérents à toute organisation. Même s’il était en face d’une certaine opposition qui « complote nuit et jour pour saborder les élections comme ce fut à Touba ».

Le président du PSDR /Jant-bi salue surtout le sens de l’écoute du ministre Abdoulaye Daouda Diallo qui « a toujours été ouvert à tous les acteurs politiques, sans rancune ni arrogance, même à ceux qui le diabolisaient de manière injuste », poursuit M. Faye.

Le Secrétaire général du PSDR-Jant bi explique qu’une certaine opposition se défausse toujours sur le ministre de l’Intérieur, principal organisateur des élections, pour justifier ses défaites. Estimant qu’il ne faut jamais s’attendre à ce qu’un ministre de l’Intérieur ait du répit notamment du côté de l’opposition, MWS conseille au successeur d’Abdoulaye Daouda Diallo, qui a du pain sur la planche, d’’être à la hauteur et de toujours regarder sur le rétroviseur de son prédécesseur.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces