Annonces
Annonces
» » » » » Moustapha Diakhaté: « Notre honneur est...

Moustapha Diakhaté: « Notre honneur est entaché lorsqu’Aliou Sall nous qualifie de faucons, de comploteurs de laboratoire… »

2017-05-08T10:36:07+00:0029 Partages

Selon Moustapha Diakhaté, au sein de l’Alliance pour la République, « les gens peuvent faire ce qu’ils veulent sans courir le risque d’une sanction disciplinaire« . Dans un entretien accordé au journal Le Témoin, le président du groupe parlementaire de Bby de donner son avis sur la « surdité » de certains militants apéristes, malgré l’appel à l’unité du président Macky Sall, mais aussi, son différend avec Aliou Sall et Yakham Mbaye.

« Trop c’est trop« , peste Moustapha Diakhaté qui, visiblement, en a assez des querelles au sein de son parti, l’Apr. Malgré qu’il trouve que ce qui s’y passe n’est pas nouveau pour un parti au pouvoir, « à la veille d’élections« , le président du groupe parlementaire de Bby ne cache pas sa désolation, quant aux enjeux et défis que le Sénégal doit relever. « Compte tenu de son nouveau statut en tant que futur pays producteur de gaz et de pétrole, l’Apr devrait plutôt songer à affiner une stratégie électorale qui permette au président de la République de disposer d’une forte majorité parlementaire aux prochaines Législatives afin de sécuriser davantage nos ressources, au lieu de se crêper le chignon inutilement« , précise-t-il.

D’un autre côté, il s’est prononcé sur les tirs nourris de Yakham Mbaye, en son encontre. Selon l’apériste, pour ce qui concerne le cas du ministre secrétaire d’Etat à la communication, « en public comme en privé« , il n’en parlera pas. Et pour cause, la mémoire du père de Yakham Mbaye qu’il a connu « avant que lui, Yakham, ne vienne au monde« . « Je ne m’autoriserai jamais de polémiquer avec ce dernier. Mais je précise qu’il s’est lourdement trompé de cible« , confie-t-il avant de revenir sur le cas d’Aliou Sall.

« C’est son frère de président qui l’a appelé, lui-même, au palais, pour lui demander de retirer son investiture. En faisant cela, le président n’a consulté personne. Il n’y a associé personne. Que ce soit Aliou Sall ou un autre dans le parti, c’est faire preuve de malhonnêteté, de lâcheté, de cynisme que d’imputer ces faits à toute autre personne que le président du parti. Je souhaite que le président lave notre honneur. Je pense très honnêtement qu’il est de son devoir de laver notre honneur en déclarant que la décision de retirer Aliou Sall des listes pour les législatives n’émane que de lui et de lui seul. Et que nous, nous n’y étions pour rien« , a-t-il tenu à préciser.

Il poursuit: « Ce qui s’est passé relève de l’autorité stricte du président Macky Sall. Il doit le faire savoir à son frère, au parti et au pays, parce que notre honneur est entaché lorsqu’Aliou Sall nous qualifie de faucons tapis au palais, de comploteurs de laboratoire. En associant ces notions de comploteurs de laboratoire, de faucons au palais, Aliou Sall a insulté la République et c’est inacceptable« .

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces