Annonces
Annonces
» » » » Législatives- Le SEP de Benno Bokk Yaakaar...

Législatives- Le SEP de Benno Bokk Yaakaar recadre l’opposition

2017-08-04T15:44:24+00:0034 Partages

En conférence de presse ce matin, au niveau de leur siège situé à quelques encablures du Jet d’eau, le secrétariat exécutif permanent (SEP) de la coalition Benno Bokk Yakaar est revenu à la charge des législatives du 30 juillet 2017 et ce, pour apporter une réplique sur leur victoire tant contestée par la mouvance de l’opposition, surtout au niveau du département de Dakar.

Les ministre Mor Ngom et Cie ont d’abord effectué un rappel visant à éclaircir la lanterne des populations qui, d’après eux, suivaient de près tout déroulement du scrutin. Le SEP précise que les résultats délivrés par les commissions départementales  de recensement du vote étaient en la faveur de la liste Benno Bokk Yaakaar, qui a remporté les 42 départements sur les 45 que compte le pays et 07 des 08 départements de la diaspora.

« Cette victoire exprime une large adhésion du peuple aux politiques développées par le président Macky Sall et mises en oeuvre par son gouvernement depuis cinq (05) ans au bénéfice exclusif des populations sénégalaises, tout secteur confondu. Et c’est là que réside le véritable enjeu de ces élections », a déclaré le ministre Mor Ngom.

D’après lui, cette victoire est d’autant plus éclatante au point qu’elle a fait tomber dans l’escarcelle de BBY des départements (Thiès, Ziguinchor, Bambey, Dakar) détenus jusqu’ici par l’opposition. Et à ceux-là qui disent que, malgré l’incarcération du maire de Dakar Khalifa Sall, le pouvoir n’a pas pu remporter dans l’effectivité les élections, Mor Ngom répond que l’édile de Dakar était là lors du référendum et que pour les législatives, l’opposition, même accompagnée par le « doyen d’âge » (Me Abdoulaye Wade), ne cesse de monter ses faiblesses.

« Il faut dire, explique-t-il, que ce serait manquer de respect aux sénégalais, si l’on colle la victoire de la coalition BBY à un quelconque emprisonnement de telle ou telle personne ».

« Certains leaders d’une partie de l’opposition revancharde à souhait, ravalant difficilement leur défaite, montent au créneau pour dénoncer un soi-disant coup de force qu’aurait perpétré le pouvoir. Aujourd’hui, ils se confondent en regrets amers et pleurs pour n’avoir pas su taire leurs ambitions personnelles et s’unir contre BBY, avouant ainsi pour eux-mêmes une des raisons d e leur défaite », lâche le ministre.

Mor Ngom et Cie se posent ensuite la question à savoir pourquoi seuls les résultats de Dakar soulèvent une telle furie. Car selon eux, dans tous les autres départements, vaincus comme vainqueurs, se sont félicités de la bonne tenue des élections et ce, malgré les « couacs et autres ratés intervenus ça et là dans le déroulement du scrutin ».

Ils demandent toutefois  à ce que force reste à la loi et que dans tous les cas, une contestation de résultat doit se faire devant les juridictions compétentes et cela, en prenant en compte  les soucis de l’ordre républicain.

« Benno Bokk Yaakaar lance, d’une part, un appel solennel  à toutes les forces vives de ce pays à se détourner des fauteurs et à les dénoncer avec la dernière énergie, d’autre part, aux autorités de la république à prendre toutes leurs responsabilités afin que la paix et la stabilité soient sauvegardées« .

 

 

 

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces