Annonces
Annonces
» » » » » Il risque dix ans de taule pour avoir violé et...

Il risque dix ans de taule pour avoir violé et détourné une fillette de 8 ans

2017-01-19T15:22:50+00:0032 Partages

Poursuivi pour viol et détournement de mineur sur une fillette de 8 ans, le portefaix au marché Sandaga risque 10 ans de prison ferme. Devant la barre, hier, Ibrahima Ngom, a nié les faits qui lui sont reprochés. 

« Je conteste avec véhémence les chefs d’accusation retenus à mon encontre. La partie civile ne raconte que des contrevérités sur moi. Je n’ai pas été au courant de cette affaire, jusqu’au jour où la mère de la victime, A. Fall, est venue au magasin où je travaille. Elle m’a fait savoir qu’elle allait me faire emprisonner« , s’est défendu l’accusé. Selon Ibrahima Mbow, la fille venait dans l’établissement avec sa grand-mère, Th. Fall, pour mendier. « Je ne l’ai vue qu’une fois« , balance-t-il. Mais, c’était sans compter sur la détermination du procureur qui, après l’avoir acculé de questions, il change de version pour soutenir avoir vu A. D à trois (3) reprises, selon l’Enquête.

Se référant au procès verbal, nos confrères de relater les faits. La Dame Th. Fall avait pour habitude de s’accompagner de sa petite-fille A. D dans le cadre de son petit commerce de pagnes. Un jour, vers les coups de 13 heures, la victime a eu faim. Sur ce, sa grand-mère lui remet de l’argent pour acheter de quoi manger. Parti un long moment, elle revient en pleure, les habits froissés.

« Elle n’a rien voulu nous dire, à ma mère et moi. Je l’ai déshabillé pour voir ce qu’elle avait. C’est là que j’ai remarqué que ma fille a été blessée au sexe« , renseigne sa maman qui l’emmena à l’hôpital. Le certificat médical établi par le médecin révéla une déchirure récente de l’hymen. Qu’elle a été doigtée. Par la suite elle finira par lâcher le nom de son bourreau. Devant le juge, la victime de revenir sur les faits:

« En allant acheter le repas, Ibou Ngom m’a interceptée. Il m’a donné une pièce de 100 F Cfa afin que je lui achète de l’eau fraîche. Après il m’a demandé de le retrouver dans le dépôt de pommes de terre et d’oignons. C’est au moment où je lui remettais l’objet de la commission qu’il a fait tomber la monnaie de 50 F Cfa. Je me suis courbée pour la ramasser et là, il en a profité pour déchirer mon pantalon avant d’abuser de moi« .

La grand-mère de renchérir: « Un fois je l’ai surpris en train de tapoter A. D sur l’épaule. Depuis, je l’avais mis en garde, en lui faisant savoir que je ne cautionnais pas ce genre de comportement« . Ibrahima Ngom sera fixé sur son sort demain.

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces