Annonces
Annonces
» » » » » Can U20 – Waly Diouf, défenseur des...

Can U20 – Waly Diouf, défenseur des Lionceaux: « Il faut gagner la Coupe (…) la machine est désormais lancée »

2017-03-08T16:00:16+00:00309 Partages

Qualifiée en demi-finales de la Can U20 et à la Coupe du monde, l’équipe nationale U20 ans affûte ses armes en direction du duel qui l’oppose ce jeudi 9 mars à la Guinée à Ndola en Zambie.  

C’était une petite séance pour une récupération. Vu l’esprit du groupe et le mental que l’on a, nous nous préparons avec beaucoup de concentration et d’envie. On s’amuse mais quand on est sur le terrain,  nous donnons tout. Nous demandons au peuple de prier pour afin que l’on puisse ramener la Coupe. Nous ne sommes pas encore en finale», a confié le défenseur Jean jacques Ndecky. Waly Diouf, l’autre défenseur des Lions du Sénégal estime que l’équipe est en train de préparer cette rencontre très sereinement comme les trois matchs de poule.

«L’essentiel c’était de récupérer après le match du Cameroun. On a fait une petite séance de décrassage. Histoire de récupérer et de  panser les blessures. Nous les remplaçants, nous avons fait une séance beaucoup plus poussée pour garder la forme et le rythme. Une compétition est très longue. Le coach peut appeler tout le monde à n’importe quel moment. Il faut que l’on garde un certain cap physique», précise t-il.

Selon lui, après l’objectif  de qualification au Mondial, il reste de finir le job en ramenant le trophée continental à Dakar.  «On a atteint le premier objectif qui était la qualification, on est libéré d’un poids parce que l’on va au Mondial en Corée. C’était le premier objectif fixé maintenant, on va passer la deuxième étape qui est la demi-finale. On va jouer pour la gagner. Il  y a une place en finale à gagner. Nous sommes parmi les quatre meilleures équipes d’Afrique. Maintenant, il faut gagner la Coupe et la ramener à Dakar», lance-t-il. Poursuivant son propos, le Lionceau  soutient que la machine est désormais lancée après la phase de groupe.

«Nous avons eu quelques difficultés à entrer dans la compétition. On a commencé par un match nul mais je pense que la machine est  lancée. On est ressorti avec deux victoires méritées. Une victoire contre l’Afrique du Sud avec le mental et  une contre le Cameroun tout à fait maîtrisé. Le mental est bon car avec le groupe nous avons essayé de créer une bonne ambiance. Il n’y a pas de problèmes dans le groupe et c’est cela qui fait notre force. Si on sent que l’on n’est soutenu par le 12e homme, on peut renverser des montages », a-t-il dit dans les colonnes de Sudonline.

La première équipe finaliste sera connue  ce mercredi  à l’issue de la rencontre Zambie-Afrique du Sud qui se joue à Lusaka.

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL