Annonces
Annonces
» » » » » » Des avancées significatives dans le domaine de...

Des avancées significatives dans le domaine de la Santé à Kaffrine en 2016

La région médicale de Kaffrine a connu, en 2016, des « avancées significatives’’ dans le domaine de la santé, a indiqué son médecin-chef, Dr Amadou Doucouré.

S’exprimant lors d’une rencontre annuelle conjointe du secteur de la santé, il a salué les résultats enregistrés dans les domaines de la prévalence contraceptive et de celle de la tuberculose. Il a qualifié d’ »acceptable’’ la situation prévalant à ce niveau-là dans la circonscription médicale de Kaffrine.

Devant l’adjoint au gouverneur de Kaffrine, chargé des affaires administratives, Antoine Cyprien Mballo, qui présidait la rencontre en présence des préfets et sous-préfets, il a relevé d’après l’agence de presse sénégalaise, que « la région médicale de Kaffrine a connu des avancées significatives’’.

Mais par rapport au taux de succès des enfants atteints de diarrhée, a-t-il jugé, la performance reste à améliorer dans la mesure où l’on a beaucoup de rupture de médicaments au niveau des points de prestation.

Le Dr Doucouré a par ailleurs souligné que la réunion a permis aux acteurs du système de santé, de discuter et d’évaluer la situation de la région médicale de Kaffrine sur le plan des indicateurs de performance.

‘’Le Sénégal est en train de vivre une transmission épidémiologique. On note, aujourd’hui, des cas d’hypertension artérielle et de diabète dans notre pays en général’’, a-t-il fait observer.

‘’Et, au niveau de nombreuses structures de santé du pays, il y a un problème d’identification. C’est pourquoi, pour cette année, le défis pour la région médicale de Kaffrine est d’avoir des données complètes, disponibles, exhaustives et à temps’’, a annoncé le Dr Doucouré.

Se félicitant du ‘’bon travail‘’ abattu sur le terrain par ses agents en 2016, il a appelé ces derniers à faire de cette année 2017, ‘’une année de déclic’’.

‘’C’est un défi qui se pose devant nous cette année, car nous sommes appelés à améliorer la santé maternelle, et surtout, à prendre en charge les maladies pathologiques chroniques, telles que le diabète et l’hypertension artérielle’’, a conclu le médecin-chef de la région médicale de Kaffrine.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL