Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

221 33 823 43 43

Annonces
Annonces
» » » » Attaques contre Mariama Sarr: Niokhobaye Diouf...

Attaques contre Mariama Sarr: Niokhobaye Diouf apporte la réplique à Aby Ndour

2017-06-13T15:17:53+00:0022 Partages

Suite à la sortie de l’artiste chanteuse Aby Ndour critiquant le travail du ministère de la Femme de l’Enfance et de la Famille, Mariama Sarr, le directeur de la Direction des Droits, de la protection de l’Enfance et des groupes vulnérables, Niokhobaye Diouf a fait face à la presse, ce mardi, pour apporter des éclaircissements. Selon lui, l’artiste a souvent eu des rapport étroits et fréquents avec le ministère lors des activités festives consacrant la promotion de l’enfance dans l’Agenda républicain.

La critique de l’artiste Aby Ndour à l’encontre du ministre de la Femme, Mariama Sarr, n’a pas laissé indifférents les membres de son département. Selon Niokhobaye Diouf, au micro de Senego, « il s’agit d’une forme de comportement cupide et maléfique , qui sous l’apparence d’un groupuscule, n’honore pas l’auteure et ses partisans ». A l’en croire, l’artiste, par le biais de la presse, a « usé de subterfuges pour tenir l’image d’autrui, en échafaudant un tissu de contre vérités ».

Abordant la question du retrait des enfants de la rue, le directeur a tenu à rappeler le rôle majeur que le ministre Mariama Sarr a joué dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan d’actions d’éradication de la mendicité infantile.

Selon M. Diouf, « Madame la ministre a récemment pris des initiatives hardies allant dans le sens de susciter un ralliement national autour de la question en appuyant des familles démunies où vivent des enfants en situation difficile« .  Contrairement au propos  de l’artiste, Niokhobaye soutient que  Mme la ministre « est toujours à l’écoute et prête une oreille attentive à chaque fois, compte tenu du mandat spécifique de son département sur toutes les questions traitant de l’enfance ».

Toutefois, il n’a pas manqué de signaler les émissions télévisées qui sont une autre forme d’exploitation des jeunes enfants innocents. Pour lui, à travers des simulacres d’organisation de spectacles de danse et de chants, des individus corrompent l’existence de générations prometteuses et hypothèquent leur avenir.

 

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • Ibrahima keita
    13/06/2017 15:57

    Elle (Aby) veut se faire voir.Sénégal mo nekh…koo ndiok beug wakh.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL