PUBLICITÉ
Vie chère en Sierra Leone : Plusieurs morts dont des policiers dans des manifestations
PUBLICITÉ

Vie chère en Sierra Leone : Plusieurs morts dont des policiers dans des manifestations

Des manifestations contre la vie chère en Sierra Leone ont tourné mercredi à l’émeute à Freetown, avec deux membres des forces de sécurité frappés à mort par une foule appelant au départ du président qui a appelé dans la soirée la population «à rester calme».

PUBLICITÉ

Deux policiers ont été «frappés à mort par les manifestants» dans l’Est de la capitale, a indiqué à l’AFP le porte-parole de la police Brima Kamara. Un couvre-feu de 15 h 00 à 07 h 00 a été annoncé par le vice-président, qui a confirmé la mort de «Sierra-Léonais innocents, dont des membres des forces de sécurité»

«Bio doit partir»
Dans le quartier de Kissy, à l’Est de la capitale, des dizaines de jeunes manifestants ont lancé des pierres et des bâtons sur les forces de sécurité, qui ont riposté en tirant des gaz lacrymogènes, a constaté un journaliste de l’AFP. Certains d’entre eux scandaient «Bio doit partir», en référence au président Julius Maada Bio, au pouvoir depuis 2018, actuellement au Royaume-Uni en visite privée.

#SierraLeone #VieChère

PUBLICITÉ