Agression, insécurité : Le Gouverneur de Dakar « arrête » les taxis-Jakarta
PUBLICITÉ

Agression, insécurité : Le Gouverneur de Dakar « arrête » les taxis-Jakarta

A travers une note de presse rendue publique lundi soir, le Gouvernement de la région de Dakar, Al Hassan Sall, dit avoir constaté, depuis quelques jours, l’existence de transport en commun de personnes par vélo-taxi, dans divers endroits du territoire régional. Mais, à l’en croire, ce type de transport, inadapté à Dakar, du fait de la densité du trafic automobile et des risques pour la sécurité des personnes, ne saurait y prospérer.

« Le gouverneur de la région de Dakar rappelle aux usagers de ce mode de transport ainsi qu’aux conducteurs, que le transport public de personnes par vélo-taxi est formellement interdit sur l’étendue du territoire de la région, conformément à l’arrêté n°008903 du 29 octobre 2012, réglementant le transport par vélo-taxi dans les régions », relève la note.

Terreau d’insécurité

Le chef de l’exécutif régional, qui regrette également des cas d’agressions et de vols à l’arraché, soutient que les contrevenants à cette mesure d’interdiction s’exposent aux sanctions administratives et judiciaires prévues par les lois et règlements en vigueur.

Vigie actionnée

D’ailleurs, Al Hassan Sall a demandé à la Police et à la Gendarmerie de « redoubler de vigilance et de continuer à combattre cette pratique dangereuse pour la sécurité des personnes en effectuant notamment un contrôle systématique sur toute moto transportant plus d’une personne »

Répondre à Ndour Annuler la réponse

15
PUBLICITÉ

3 commentaire

  1. Deugg

    A saluer les charretiers devraient en faire partie, toute agression nocture le plus souvent se sont eux (charretiers ) ils roulent tard la nuit laintenant sans lumière sans signal. Mr le gouverneur si vos voyez ce coté aussi se serai bien !

  2. Bozkus

    Bonjour,

    Vendredi Soir, j’ai été victime d’une agression sur le chemin qui mène au restaurant la Corvette qui se trouve à Hann plage. Deux jeunes m’ont arraché mon sac qui était sur mon épaule. Nous avons essayé avec mon conjoint de les arrêter mais ils ont pris le chemin qui menait directement à la plage et a partir de la malheureusement il y avait plus rien a faire car trop de bateaux et pas assez d’éclairages. Nous avons porté plainte au commissariat de Hann Bel air. Aujourd’hui ce qui m’attriste ce n’est pas d’avoir perdu mon téléphone car c’était le seul bien de valeur mais c’est de voir cette jeunesse complètement perdu!!! Ces jeunes ne se rendent même pas compte qu’une agression n’est pas quelque chose d’anodin surtout pour la santé physique et mentale. Je pensais vraiment que vivait dans un quartier safe mais apparemment d’après d’autres témoignages, il n’existe aucun coin a Dakar de safe.

  3. Ndour

    Sécurité zéros
    Littoral bi charretier rkkk nio feu nekkk
    De plage BCEAO beu Malika

Répondre à Ndour Annuler la réponse