Les plus populaires

 

Lecteurs en ligne

Une info ? 
 

+221 33 823 43 43

Prévention à l’extrémisme violent: Timbuktu Institute ouvre ses portes à l’Anpels

Mangoné KA Mangoné KA

2017-03-22T17:09:51+00:000 Partages

Prévention à l’extrémisme violent: Timbuktu Institute ouvre ses portes à l’Anpels
Annonces

Dans le cadre du programme Educating for Peace, Timbuktu Institute a organisé mardi à Dakar en partenariat avec l’Anppls, une session de formation destinée aux professionnels de la presse en ligne sur les enjeux de la prévention à l’extrémisme violent en Afrique.

Ce cadre a permis au directeur de l’institut, Dr Bakary Sambe, et à deux de ses collaborateurs, d’échanger avec les journalistes pour voir dans quelles mesures la presse en ligne pourra soutenir les efforts de prévention et de sensibilisation qu’ils mènent à travers les écoles, les universités, les mouvements de femmes et la société civile.

Dr Sambe considère qu’il y a le monde de la presse d’un côté et celui de la recherche de l’autre. Et, il est temps qu’une synergie se dégage «avec les professionnels de la presse en ligne qui sont très engagés, déterminés à accompagner l’institut Timbuktu dans la prévention de l’extrémisme à travers le programme Educating for peace pour la diffusion de ses messages de paix afin que la stabilité de notre pays puisse demeurer encore longtemps et peut-être éternellement».

Cet ilot de stabilité, le Sénégal dans l’océan de «menaces» qu’est la sous-région ouest africaine, souligne Dr Sambe,  incite tous à travailler pour cette noble cause qu’est la paix. Il a d’abord fait une introduction générale sur ‘’la problématique de la radicalisation et de l’extrémisme violent dans le Sahel’’. Il est aussi revenu sur ‘’les techniques d’endoctrinement et stratégies de pénétrations des groupes extrémistes: enjeux pour la communication en ligne’’.

Des exposés sur les ‘’Aspects juridiques du traitement de l’information sensible’’ et sur «Intelligence économique et alerte précoce», ont été également abordés par les pénélistes.

Au total, note Aliou Top, président de l’Anpels, ses membres de l’Anpels vont avoir une autre perception de l’extrémisme et du terrorisme.

Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL