Annonces
Annonces
» » » » » » Une Commission d’enquête parlementaire...

Une Commission d’enquête parlementaire réclamée pour faire la lumière sur les fonds Taïwanais

Birahime Seck s’en prend au président de la République. Ce membre du Forum civil  épingle Macky Sall pour sa gestion des 7 milliards des fonds taïwanais. Aussi interpelle-t-il les députés pour qu’ils tirent une bonne fois pour toutes au clair cette affaire.

« Il est temps qu’on mette en place une commission d’enquête parlementaire sur les 7 milliards de Taïwan. Afin qu’on puisse savoir quels sont les acteurs qui ont été impliqués, les procédés utilisés », mentionne mercredi, Birahime Seck, sur Rfmatin.

A en croire M. Seck, membre du Forum civil, c’est le ministre des Finances qui est ordonnateur unique principal du Budget, et il n’appartient pas au Premier ministre de faire une répartition des sommes d’argent.

A l’époque en 2004, rappelons-le, le président Sall était Premier ministre du Président Me Abdoulaye Wade.  

Officiellement, ces fameux fonds avaient été transférés dans des comptes bancaires domiciliés à Dakar. Et la répartition a été faite, selon les besoins, au profit de quelques ministères.  

En outre, Birahime Seck réclame aussi l’audit de la gestion antérieure  des ministres  Moustapha Diop (refus d’être audité par la Cour des comptes), Cheikh Kanté (refus de répondre à la convocation des députés), Aly Ngouille Ndiaye  (impliqué dans le dossier Petrotim) et Abdoulaye Daouda Diallo (50 milliards cartes d’identité).

Annonces
Annonces

12 commentaires

  • securite
    20/09/2017 01:19

    Le senegal la creme du continent que dieu nous montre le droit chemin un pouvoir legislatif independant un pouvoir judiciaire independant nous sommes dans une republique l independante partout sans bras long sans descrimination logique et justesse merci

  • bon+sens
    20/09/2017 03:07

    vous étes sûr qu’ils ont volé parce que si ce n’est pas le cas vous savez que c’est du toumal et vous connaissez la valeur du « toumal » fa YALLAH

  • bon+sens
    20/09/2017 03:09

    et c’est pour tout le monde qu’il soit du pouvoir ou de l’opposition ou du peuple le toumal a la même valeur fa YALLA

  • KANE+Zig
    20/09/2017 04:24

    S’il est possible aussi d’enquêter sur ce qui fait gonfler la face de Birahime? La haine ou l’argent???

  • bataclan
    20/09/2017 07:47

    way doul way..vous cherchez tjr du buzz

  • Ngaté
    20/09/2017 10:15

    Je présume que ceux qui sont pointés du doigt ne doivent en aucun cas avoir peur d’une commission d’enquête parlementaire s’ils n’ont rien à se reprocher dans la gestion de ces fameux milliards Taïwanais. Je ne lis pas encore que Mr Seck ait délibérément porté une accusation sur tel ou tel, dans sa formulation d’une demande que tout un peuple derrière lui réclame. L’utilisation de ces fonds requiert que la vérité triomphe et édifie les Sénégalais sur une nébuleuse dont l’issue blanchira ou épinglera.

  • Ndiaye
    20/09/2017 14:45

    Commission enquête parlementaire, il faut arrêter de rêver, tout ce beau monde que tu viens de citer, ils ont tous volé notre maigres ressources wayè alakhira sorétoul

  • Ngary
    20/09/2017 16:53

    Ce Monsieur est malade et cherche toujours les lumières des médias.

  • moussa+marial+s’allège+yy
    21/09/2017 04:37

    seck tu ne connai rien du tout si l’argent et vrai Wade ne laissera jamais tombe

  • Iso
    21/09/2017 09:56

    quand on est en perte ce vitesse ou de crédibilité on devient ridicule et se gua commence a atteindre le sommet du ridicule , un politicien déguiser ou un renegua a la recherche de butins qui devient un chasseur de prime

  • Papiton
    21/09/2017 11:38

    En 2004, Abdoulaye Wade laissait peu de prérogatives à ses Premier Ministre. Il décidait tout seul de la politique financière et économique du pays. Birahim Seck ne maîtrise point le bien fondé des différents dossiers qu’il soulève. Personnellement , j’ai des doutes sur la légitimité de ce politicien déguisé qui veut faire croire qu’il est objectif.

  • Papiton
    21/09/2017 11:39

    En 2004, Abdoulaye Wade laissait peu de prérogatives à ses Premier Ministre. Il décidait tout seul de la politique financière et économique du pays. Birahim Seck ne maîtrise point le bien fondé des différents dossiers qu’il soulève. Personnellement , j’ai des doutes sur la légitimité de ce politicien déguisé qui veut faire croire qu’il est objectif.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces