Annonces
Annonces
» » » » » » » » Transport: Alassane Ndoye maintient « le blocus...

Transport: Alassane Ndoye maintient « le blocus de la Transgambienne »

Le Gouvernement du Sénégal a levé le blocus de la Transgambienne. Une mesure qui n’a pas plu aux syndicalistes du transport qui considèrent que l’Etat ne les respecte pas. Convaincus que le Sénégal a négocié avec les transporteurs gambiens, Alassane Ndoye et compagnie ont décidé de maintenir le blocus. 

Le secrétaire général du syndicat des transporteurs routiers, Alassane Ndoye, est en colère contre le gouvernement du Sénégal. Il n’a pas du tout apprécié la méthode des autorités qui, selon lui, ont tenu une réunion avec les transporteurs gambiens à huis-clos.

« Comment les autorités du gouvernement ont pu tenir une réunion avec ceux (transporteurs) de la Gambie à huit-clos sans nous impliquer à cette rencontre alors que c’est nous qui sommes confrontés à des difficultés », s’est-il interrogé. M. Ndoye d’indiquer: « c’est une autorité qui m’a appelé pour m’informer. Et j’ai profité de cette occasion pour lui exposer les problèmes majeurs que nous avons avec les autorités de la Gambie sur les tracasseries que nous avons vécues pendant des années ».

Les transporteurs sénégalais sont convaincus que la réouverture des frontières est un échec total du gouvernement du Sénégal de même que du chef de l’Etat qui est censé les protéger ainsi que leurs biens. « L’Etat du Sénégal est en train de nous fragiliser. Parce que, je pense que s’il avait du respect envers nous, il allait nous convoquer car nous avons notre mot à dire », a-t-il regretté dans les colonnes du journal Le Quotidien de ce jeudi 26 mai.

Le Syndicaliste a décidé de ne pas suivre la décision du gouvernement du Sénégal. « En tant que secrétaire général des transporteurs routiers, je demande à tous les chauffeurs de ne pas traverser la frontière parce qu’on ne sait pas quels sont les points sur lesquels ils sont tombés d’accord. C’est un risque aujourd’hui de se présenter à cette frontière », souligne-t-il.

Pour lui, ne pas payer les taxes ou manifester n’est pas une solution. « Si l’Etat ne nous dit pas dans les plus brefs délais, quels sont les accords qu’il a eus à signer avec les autorités gambiennes, je vous donne rendez-vous le 6 juin prochain à Bountou Pikine avec vos cars, nous allons barrer la RN1 », menace le secrétaire général.

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • charles
    26/05/2016 16:18

    BRAVO, IL FAUT TENIR ON S’EN FOU DU RETOUR DE BOY DJINE. LA ROUTE DU CONTOURNEMENT DE LA BAMBIE EST POUR QUAND. L’ETAT NE FAIT PAS LE POIDS DEVANT LA GAMBIE. C’EST AUX SENEGALAIS SEULS DE LUTTER CONTRE LA NON ACTIVITE DE MACKY QUI RESTE DANS LE MACKY

  • kheus
    26/05/2016 16:54

    merci Charles ce rgime ne m insperire pas confiance

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL