Annonces
Annonces
» » » Touba : Le khalife réitère les 14 interdictions...

Touba : Le khalife réitère les 14 interdictions contre les manifestations politiques, le vice, les tenues indécentes, etc.

C’est depuis sa résidence de Keur Nganda que le Khalife général des Mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacke, a tenu à rappeler tout l’intérêt qu’il porte au respect des principes sacrosaints sur lesquels repose le fonctionnement de la ville sainte de Touba. Pour ce, il a convoqué d’urgence Serigne Modou Lô Ngabou, président de l’association des petits-fils de Serigne Touba, le « Safinatoul Amann ».

« Le Khalife Serigne Sidy Mokhtar Mbacké m’a fait appeler pour revenir à la charge. Il m’a clairement dit qu’il attachait plus que jamais du prix au respect strict de ses quatorze (14) articles contenus dans ce document que je vous remets », nous a confié le chef religieux. « Le Khalife a profité de notre rencontre pour renforcer le ndigël qu’il m’a donné dans ce sens et a même signifié que toute personne qui serait tentée de les enfreindre s’expose en conséquence aux mesures coercitives prévues », ajoute Serigne Modou Lô Ngabou.

Ces prohibitions vont, suivant le document, de l’interdiction formelle de « la tenue de meetings politiques ainsi que tout rassemblement à caractère politique » (article 11) à celle de « la représentation du fondateur du Mouridisme par un dessein sur quelque support que ce soit, comme les documents de presse, les graffitis, les impressions sur tee-shirt (article 13).

Les interdictions touchent aussi la consommation de boissons alcoolisées, sa vente dans les maisons dites clandos, la consommation de tabac, l’usage et le trafic de chanvre indien, de la drogue et tout autre genre de stupéfiant, la pratique de jeux de hasard, comme la loterie, les jeux de cartes ou l’érection de casino, le vol tout comme le recel ou la complicité de vol, l’adultère, la fornication etc…

Serigne Sidy Mokhtar Mbacké a aussi insisté sur certains types de manifestations entretenues par des tam-tams, la musique, etc., les déclarant particulièrement répréhensibles. Tout comme d’ailleurs « le port de vêtements non conformes à l’Islam (habits courts laissant apparaitre les parties honteuses, habits transparents laissant entrevoir les sous-vêtements, habits serrés laissant voir la forme de l’individu, habits moulants), la circulation sur le même vélomoteur d’un homme et d’une femme.

Enfin, l’édition et la publication des écrits du Cheikh sans vérification et contrôle préalables. Selon Serigne Modou Lô Ngabou, des communications, allant dans le sens de sensibiliser les populations de Touba autour de cette détermination du Khalife par rapport à cette nécessité d’écarter la ville sainte de tout ce que l’Islam n’accepte pas, seront faites.
seneweb

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces