Annonces
Annonces
» » » » » Spray Candy, cette boisson qui ravage la banlieue...

Spray Candy, cette boisson qui ravage la banlieue de Dakar

Tous les moyens sont bons de se détourner de la réalité. Après les soirées mondaines, le sexe, les partouzes dans les appartements, voici venue une nouvelle tendance pour la jeunesse sénégalaise. Retenez bien ce nom « Spray Candy ». Une nouvelle boisson alcoolisée qui a envahit le milieu scolaire sénégalais. 

Lieux de repères des malfaiteurs les bars envahissent les banlieues de Dakar. De nos jours, cette proximité de ces lieux de débauches avec les établissements ne cesse d’inquiéter. D’où l’appel au secours des défenseurs des mœurs sociales. « Le constat est unanime: la criminalité et le grand banditisme ont atteint un seuil inquiétant dans la banlieue dakaroise à cause des débits clandestins de boissons alcoolisées et des salles de jeux de hasard », dénonce Seydina Omar Ndiaye porte parole de l’Ong Jamra, dans les colonnes du journal Le Quotidien. Selon lui, « les disciples de ‘Bachus’ se transforment en agresseurs et sèment la terreur dans la banlieue, les agressions sont devenus monnaie courante. Et les malfrats ne daignent même plus attendre la tombée de la nuit pour commettre leurs forfaits ». A cet effet, l’Ong Jamra suggère comme solution de mettre en place un Plan d’urgence pour la banlieue afin d’exterminer les malfaiteurs dans certains quartiers jugés criminogènes.

Une banalité dans la vente d’alcools qu’on peu se procurer à vil prix.  Les dosettes nommées ‘nambi’, ‘salagne-salagne’ et ‘jakarta’ ont fait leurs temps même si toujours prisées par les jeunes, ces boissons retirées du marché sont remplacées par de nouveaux breuvages connus sous le nom de ‘Spray Candy’, ‘Mimi’ ou même ‘Macky’ vendues pour la modique somme de 250Fcfa. « Nous allons incessamment procéder à l’analyse de la composition chimique de ce soi-disant jus de fruit, pour ensuite, si nécessaire, faire les alertes d’usage à l’attention de l’opinion », s’écrie l’Ong ‘jamra’. Avant de saluer le travail titanesque que mène le préfet de Pikine qui a récemment démantelé une vingtaine de salles de jeux et de bars clandestins dans les communes de Pikine-Est, Pikine-Ouest, Pikine-Nord, Diamaguene-Sicap-Mbao, Djiddah-Thiaroye-Kao et Yeumbeul-Sud.

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • Max
    28/05/2016 13:02

    Billet 500f = Macky
    Pauvreté= Deukbii daffa Macky
    Boissons alcoolisées= Macky ak djiguéname Mimi
    Sénégalais nio nékh daguaye réé ba sothieu mdr…

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL