Annonces
Annonces
» » » « Seule la Gambie n’a pas encore organisé sa...

« Seule la Gambie n’a pas encore organisé sa journée de mobilisation pour la paix en Casamance ».

2015-06-10T17:49:49+00:00 Partages

La chargée de mobilisation du Comité régional de solidarité des femmes pour la paix en Casamance (CRSFPC-USOFORAL), Fatou Guèye Diallo, a soutenu mercredi sur les trois pays africains (Sénégal, Guinée-Bissau, Gambie) retenus pour organiser des journées de mobilisation pour la paix définitive en Casamance, seule la Gambie n’a pas encore organisée ses activités.

‘’Dans ce pays (Gambie), les activités de mobilisation pour la paix en Casamance n’ont pas encore pu encore se tenir, à cause d’un problème organisationnel’’, a expliqué Mme Diallo, lors d’un atelier sur le bilan de la première phase du projet de mobilisation nationale et sous-régionale pour la paix en Casamance.

Le projet de mobilisation a été initié il y a huit mois par l’USOFORAL, avec l’appui de partenaires.

‘’En effet la personne centrale chargée de l’organisation de la journée de mobilisation avait un agenda chargé sur cette période et n’a donc pas pu mobiliser les organisations de la société civile gambienne dans le cadre d’une journée’’, a-t-elle expliqué.

‘’Mais nous continuons à chercher à les impliquer. C’est pourquoi, on a invité des représentants de ce pays à ce conclave de Kaolack pour relancer la partie gambienne dans l’organisation de sa journée de mobilisation pour la paix définitive en Casamance’’, a-t-elle ajouté.

Mme Diallo a indiqué que l’option retenue est de  »ne plus confier l’organisation de la journée gambienne à une seule personne mais de mettre en place un comité de pilotage qui va communiquer directement avec l’USOFORAL pour impulser une dynamique de mobilisation en Gambie ».  »Pour ce qui est du Sénégal et de la Guinée-Bissau, a signalé Mme Diallo, le CRSFPC-USOFORAL a fait appel aux conseils consultatifs des femmes et la Commission des droits de l’homme pour les associer à l’organisation des journées de mobilisation dans les 14 régions du Sénégal et en Guinée-Bissau ».

‘’Grâce à cette mobilisation, nous avons réussi à impulser une dynamique de mobilisation dans toutes les régions du Sénégal et en Guinée-Bissau, avec la participation des associations de femmes, des ONG, des artistes, des autorités locales et administratives », s’est-elle réjouie. Elle a souligné qu’après huit mois de campagne de mobilisation, à l’heure de l’évaluation de la première phase,  »on a eu un bilan satisfaisant ».

 »Nous sommes satisfaits de l’engagement des femmes, des différentes régions, et saluons la touche de chacune des régions dans la recherche de la paix’’, a-t-elle déclaré. Fatou Guèye Diallo a affirmé qu’à travers cette mobilisation, les femmes de la Casamance  »se sentent épaulées par leurs sœurs des autres régions du Sénégal et pays voisins ». M. Diallo a indiqué qu’au sortir de cet atelier de deux jours à Kaolack, des activités qui vont aller encore plus loin dans le plaidoyer pour la paix seront identifiées. ‘’L’objectif, selon elle, est que l’Etat et le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) puissent s’asseoir autour d’une table pour parapher la paix définitive’’.

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • mdl
    11/06/2015 11:35

    elle est la B.A du maquis yaya est contre cette mobilisation
    il les protège.

  • DIP man la way
    12/06/2015 08:38

    moome la mofa indi guère bi

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL